Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Taux: la flambée de WStreet plombe T-Bonds, pas les Bund/OAT

(CercleFinance.com) - Peu de volatilité sur les marchés obligataires, ce qui contraste avec la flambée des places boursières ce lundi, avec des écarts de -+4,5 à +5% sur les indices européens.


Mais cela n'a pas pesé sur les marchés obligataires qui n'ont pas souffert de l'apparent retour de l'appétit pour le risque : nos OAT se détendent même de -1,5Pt de base à 0,06%, stagnation complète des Bunds à -0,53% (grâce à quoi, le "spread" avec nos OAT retombe sous la barre des 50).

Bruno Lemaire s'attend à la plus sévère récession en France depuis 1945: après une chute de -72% des ventes de voiture en mars, les transactions immobilières ont chuté de -80% depuis le début du confinement... et ce sera pire en avril (aucun horizon pour un déconfinement n'a été avancé par le gouvernement).

Journée peu fertile en chiffres en Europe mais quelques "stats" ont été publiées ce matin: les commandes à l'industrie allemande ont reculé de 1,4% en février par rapport au mois précédent, d'après les données de Destatis (après +3% révisé en janvier).

Toujours selon l'office fédéral de statistiques, les commandes industrielles provenant d'Allemagne ont progressé de 1,7%, alors que celles du reste de la zone euro ont chuté de 5% et celles des autres pays du monde, de 2,7%.

En Italie, les BTP s'offrent la meilleure performance du jour avec -6,5Pts, vers 1,478%.
Les "Bonos" espagnols se détendent légèrement de -1Pt vers 0,711%.

Outre Atlantique, la flambée du Dow Jones (+5,5% à mi-séance) fait de l'ombre aux T-Bonds qui se retendent de +6Pts vers 0,648%/0,6500%.

Pas de chiffres US aujourd'hui mais une interview de Janet Yellen qui anticipe une récession de -30% au 2ème trimestre 2020 et estime déjà le taux de chômage.
Elle se dit inquiète du niveau du nombre de faillite qui sera observé d'ici 3 ou 4 mois, en espérant que l'action de la FED permettra de le limiter au maximum...
Elle recommande aux banques de suivre les recommandations appelant à suspendre les "buybacks" et le versement des dividendes.
Elle écarte l'hypothèse de rachats d'actions par la FED, notant qu'elle outrepasse déjà son mandat en achetant des dettes d'entreprises... mais elle suggère que cette limitation pourrait évoluer si le Congrès se donnait la peine d'y réfléchir.

Enfin, l'Argentine fait de nouveau défaut sur une partie de sa dette publique (une ligne relativement court terme venant à échéance en 2021).

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.