Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Devises: l'Euro se raffermit, $ canadien au +bas depuis 2016

(CercleFinance.com) - Pas de mouvements spectaculaires sur les devises, des réajustements relativement mineurs avec un Dollar en léger repli (-0,4%) face à l'Euro mais en hausse de +0,6% face au Yen vers 111,5.


C'est la Livre qui subit les plus lours dégagements avec -1% face au $ (vers 1,151).
Faiblesse également du Dollar canadien qui chute de -1% face au billet vert: le "huard" se retrouve sous les 1,452, au plus bas depuis janvier 2016 (plancher quasi historique à 1,465).
Après 4 ans à osciller entre 1,225 et 1,3700 (95% du temps), le Dollar pourrait s'envoler vers 1,62, ce qui poserait pas mal de problème inflationnistes au Canada.
Car la FED a beau injecter en mode "no limit" le $ continue de faire office de refuge.
La FED annonce des mesures spectaculaires: 1.000Md$ de "repo" quotidien et accélération de son programme de rachats d'actifs à 625Mds$ par semaine, soit 2.600Mds$ par mois, sans horizon de temps.

Pas de quoi dissiper la crainte de lendemains qui déchantent: James Bullard, le patron de la FED de Saint Louis (Missouri), évoquait un taux de chômage explosant à 30% au printemps et un PIB amputé de -50% (prévision bien plus pessimiste que Morgan Stanley avec -30%).

Mais les scénarios catastrophe pourraient être grandement relativisés si Donald Trump parvenait à faire passer un "package" de soutien aux citoyens et aux entreprises de 2.000 + 2.000Mds$ (4.000 en tout), sans oublier les 1.000Md$ de "repo" quotidien de la FED et ses 1.000Mds$ d'achat d'actifs en mode "QE no limit".
Le Congrès a déçu ce weekend en n'adoptant pas le "package" de la Maison Blanche... mais les parlementaires débattent davantage sur la répartition de l'argent que sur le principe ou le montant, donc ce n'est qu'une question d'heures ou de jours avant une adoption, sinon, ce serait une immense déception.

Côté Europe, l'Eurogroupe va se réunir en téléconférence afin d'élaborer une stratégie commune de sortie de crise et discuter de l'opportunité d'émettre des "coronabonds", des emprunts obligataires à l'échelle de la zone euro, ce que l'Allemagne a toujours refusé considérant que cela revenait à mutualiser les pertes des pays les moins bien gérés.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.