Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Devises:le $ recule, L.Kudlow tente de rassurer, sans succès

(CercleFinance.com) - Le Dollar semble perdre partiellement son attractivité -bien qu'il soit toujours considéré comme un refuge- alors que la rémunération offert chute fortement depuis jeudi dernier.

Le billet vert s'effrite de -0,2% face à l'Euro, il recule de nouveau fortement face au yen (-0,6% à 110) qui revient à ses niveaux de début février, malgré une croissance nulle au T4 et négative début 2020.

Les taux longs US se détendent fortement sur les T-Bonds US, de -4Pts à 1,324% (le "30 ans" affiche 1,803%), un nouveau plancher historique.

Cette contraction semble plus rapide que sur nos OAT qui affichent -2Pts à -0,251 ou sur les Bunds qui se détendent de -4Pts à -0,522%... mais en terme de pourcentage, la décrue des rendements est plus spectaculaire en Europe.

Alors que le coronavirus "Covid-19" prend l'ampleur d'une pandémie, Mike Pompeo critique vertement la Chine pour sa prise en compte laxiste de l'épidémie fin 2019, évoquant des conséquences mortelles.

On apprend que le gouvernement italien vient d'ordonner la fermeture des cinémas et des théâtres, les matchs de foot dans le nord de l'Italie se déroulent désormais à huis clos, sans les dizaines de milliers de spectateurs: le manque à gagner va s'avérer considérable, idem pour l'industrie cinématographique.
Voilà de quoi plombe l'Euro si ce genre de mesures se généralise à des pays comme la France, l'Allemagne... avec une industrie touristique déjà au ralenti et qui pourrait aller cette fois au tapis, entraînant dans son sillage le secteur aérien.

Aux Etats Unis, Larry Kudlow affirme que l'épidémie est contenue aux Etats Unis et qu'elle ne sera pas une "tragédie" (pourquoi employer ce terme, sinon pour laisser de l'espace à des vocables comme impact "sérieux" ou "sévère") pour l'économie US "qui peut échapper à une récession mondiale".
Il ne voit pas "la FED prendre d'action précipitée ("panic decision") de baisse de taux pour prévenir une chute des marchés... en proie à un épisode de stress".

Il affirme "qu'il n'y a pas pour l'instant de ruptures d'approvisionnement, ni en produits industriels, ni en médicaments et que l'économie continue de croître à un rythme de +2,6%/an".

Il concède que le gouvernement est prêt à prendre des mesure appropriées pour endiguer une épidémie aux Etats Unis.

Les investisseurs sont clairement dubitatifs sur un impact "faible" du coronavirus: le pétrole replonge de -1,5% à New York, vers 50,5$ sur le NYMEX.


Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.