Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: enfonce les 5790 avec la menace du Covid19

(CercleFinance.com) - Wall Street a rouvert en repli de -3% mais les pertes semblent contenues à ce niveau (-2,8% en moyenne).
.. pour l'instant.
Cela ne suffit pas à rassurer les investisseurs en Europe et le CAC40 reste proche des plus bas du jour, en repli de -4,2% vers 5.775.

Après avoir quasiment ignoré et nié de possibles impacts négatifs de la pandémie de coronavirus (car c'était si loin de l'Europe, un problème sino-chinois comme l'affirmait Trump il y mois d'une semaine), les marchés sont soudain saisis par la peur: le virus est à nos frontières (Italie), des cas sont déjà suspectés en France (Caen).

La menace virtuelle du "Covid19" devient brusquement concrète, la référence au SRAS (qui n'avait pas perturbé la croissance mondiale ni la hausse des marchés en 2003) semble ne plus avoir aucune pertinence, ce fut pourtant durant un mois le meilleur argument des "bulls" pour relativiser l'avalanche de mauvaises nouvelles liées à la pandémie.

Le CAC 40 décroche de -250Pts, sous les 5.800 points, le support des 5.870 est pulvérisé, l'indice évolue à un niveau qui n'avait plus été approché depuis le 31 janvier, voir mi-décembre et qui tranche très nettement avec la dynamique haussière alimentées par les liquidités de la FED (des dizaines de Mds$ par jour) ces dernières semaines.

Sur le front du coronavirus, Pékin a indiqué ce week-end que le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en dehors de la province du Hubei - considérée comme l'épicentre de l'épidémie - avait tendance à baisser. Les autorités chinoises ont notamment déclaré avoir recensé 409 nouveaux cas dans la partie continentale du pays, dont 398 au Hubei, pour 149 nouveaux décès.

Mais ce sont les récents développements de la maladie en Corée du Sud et Europe, tout particulièrement en Italie (le virus aurait déjà fait quatre morts et contaminé près de 170 personnes), qui sont jugés bien plus préoccupants. La Bourse de Milan recule, d'ailleurs, de -6% (à 23.275) à une heure de la clôture... du jamais vu depuis le 24 juin 2016.

A Wall Street, le Dow Jones décroche de -850Pts et subit son plus lourd repli en 48H depuis les 15/15 août 2019, l'indice historique bascule dans le rouge pour l'année 2020.

Preuve imparable de la montée du stress, les T-Bonds US pulvérisent leurs records absolus, leur rendement chute symétriquement au plus de l'histoire, de -10Pts à 1,36% sur le "10 ans" et 1,82% sur "30 ans".

L'Or -autre actif refuge- s'envole vers 1.685$, exprimé en Euro, l'once bat un record absolu à plus de 1.530E/Oz.

Le baril de pétrole dévisse de -4,5% à 51$ sur le NYMEX... et CGG plonge de -8%, Vallourec de -6%.

De nouveaux indicateurs d'activité seront publiés dans les jours qui viennent. "Les enquêtes économiques dévoilées (la semaine dernière) ont laissé penser que la zone euro résistait mieux que prévu au coronavirus, rappellent les équipes de Capital Economics. Mais les détails des indices PMI ont aussi montré que le virus avait affecté le secteur manufacturier de la région et les risques additionnels à la baisse n'ont pas reflué."

De nouveaux indices du climat des affaires dans l'industrie seront également présentés aux États-Unis. Les investisseurs suivront notamment l'indice de la Fed de Richmond demain ainsi que le PMI de Chicago vendredi.

En attendant, l'institut Ifo fait savoir que son indice du sentiment des milieux d'affaires allemands s'est très légèrement amélioré, passant de 96 en janvier à 96,1 ce mois-ci, alors que le consensus craignait au contraire une contraction vers 95.

Dans l'actualité des valeurs, le tourisme est fortement impacté avec Air-France/KLM à -9% (proche de 8E), Accor à -7%.

Alors qu'approche le salon de l'automobile de Genève (sera t'il maintenu ?), le groupe Renault (-7,2% à 29,4$, nouveau plancher de la décennie) dévoile ce matin la version électrique de sa citadine-phare, la Twingo. Baptisée Z.E., cette version est ainsi équipée d'une batterie de 22 kWh, qui offre entre 180 et 250 kilomètres d'autonomie selon les cycles, pour une vitesse maximum de 135 km/h.

Renault n'est pas la seule victime du secteur auto: Plastic Omnium fortement implanté en Chine, dévisse de -7,8%, Peugeot de -8,1%.

Dans le sillage du Nasdaq, ST-Micro plonge de -8% (repli comparable d'AMD et Nvidia).

Le titre Capgemini recule ce lundi de -3%, alors que l'analyste Oddo BHF confirme sa recommandation "neutre" sur celui-ci, notant "plusieurs leviers pour une accélération progressive en 2020", malgré "l'absence de catalyseur à court terme".

A l'image de l'ensemble des marchés en Europe, L'Oréal chute de 3,8% sur fond d'inquiétudes à propos du coronavirus, malgré des propos plutôt rassurants de Berenberg qui reste à "conserver" avec un objectif de cours ajusté de 242 à 245 euros.

Crédit Suisse augmente son objectif de cours sur Schneider à 115 E ". Le bureau d'analyses confirme également son conseil à l'achat.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.