Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Wall Street: 3 sorcières ratées, coronavirus +ISM inquiètent

(CercleFinance.com) - Wall Street succombe à un regain d'inquiétude concernant le coronavirus et ses répercussions économiques qui ont été jusqu'à présent mésestimées, par comparaison -potentiellement non pertinente- avec les épidémies de SRAS (2003) et de H1N1 (2009): le S&P500 perd 1,05% à 3.
337 (+ forte baisse depuis le 31 janvier), le Nasdaq rechute de -1,8% à 9.576 et passe négatif sur la semaine écoulée (-1,6%), le Dow Jones lâche -0,78% 28.992 (-1,4% hebdo).

C'est la première fois que Wall Street évolue dans le rouge au cours et à l'issue d'une séance des "3 sorcières" depuis le mois d'octobre.

Les investisseurs se reportent assez massivement sur les T-Bonds , actifs sécurisants par excellence: le rendement du "10 ans" US s'enfonce vers 1,4600% et celui du "30 ans" vers 1,91% (et 1,886% au plus bas): ce sont 2 nouveaux planchers historiques, de clôture pour le "2030", absolu pour le "2050" !

Wall Street sanctionne la chute surprise de l'ISM des "services" calculé par Markit (institut germanique), de 53,4 vers 49,4: outre le fait qu'il s'agit du plus mauvais score algébrique depuis fin 2013, le baromètre du secteur tertiaire se retrouve sous les "50", c'est à dire en territoire de contraction, au plus bas depuis octobre 2013.

C'était le plus mauvais chiffre de la semaine, et il est tombé au plus mauvais moment, c'est à dire à la veille du weekend.
Le chiffres des ventes de logements anciens aux États-Unis était plutôt rassurant : les ventes reculent de seulement -1,3% (contre -2% attendu) et surtout, le prix médian des maisons ressort à 266,300$, en hausse de +6,8%, signe d'un marché en plein boom où l'offre semble insuffisante.

Convié à faire part de ses analyses sur la situation actuelle sur une chaîne de TV financière, Larry Kudlow reconnait qu'il existe un "mouvement" vers les principaux actifs refuges, certainement inspirés par les incertitudes liées aux développements du coronavirus en Chine.

Il martèle que c'est d'abord un problème chinois et que les Etats Unis feront leur possible pour aider Pékin.
Il souligne la vigueur de l'économie US, le plein emploi, un marché immobilier au top et qui crée beaucoup d'activité.

Questionné à plusieurs reprises sur les risques de ruptures d'approvisionnement (supply chain) en provenance de la Chine, le conseiller spécial de Donald Trump affirme que les problèmes de cette nature sont actuellement très limités et devraient le rester.

La question de l'épidémie de Covid-19 inquiète beaucoup les autorités sanitaires en Corée du Sud : les compagnies aériennes locales se retrouvent en grande difficultés avec -75% de vols vers la Chine et -25% sur l'ensemble de la zone Asie.

Autre preuve de la sourde inquiétude des investisseurs: l'once d'Or pulvérise les 1.610$ (à 1.633$/Oz) tandis que nos OAT affichent -0,22%, les Bunds -0,4500%... un plancher depuis mi-septembre.

La Nasdaq a subi son plus lourd repli de fin janvier dans le sillage d'AMD -7%, Nvidia -4,7%, KLA et Splunk -3,7%, LAM -3,6%, Micron -3,4%, Microsoft et Netapp -3,2%, Apple -2,3%, Facebook -2,1%.

Quelques rares titres surnagent, Biomarin +6%, eBay +1,4%, Mylan +1,1%


Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.