Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: s'envole, proche d'un accord sino-américain

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris s'envole de +0,9% à 5.
910, Wall Street (+0,8% sur les 3 indices) exulte avec de nouveaux records absolus intraday alors que Donald Trump annonce "qu'un accord avec la Chine est proche" et qu'il prévoit de balayer la hausse de tarifs au 15 décembre, mais également d'effacer les hausses appliquées précédemment.

C'est Noël avant l'heure et tout le reste n'a plus d'importance, notamment la 1ère réunion sous la présidence de Christine Lagarde

Le conseil des gouverneurs de la BCE a décidé de laisser inchangés son taux d'intérêt des opérations principales de refinancement ainsi que ceux de la facilité de prêt marginal et de la facilité de dépôt, à respectivement 0,00%, 0,25% et -0,50%.

Ch.Lagarde confirme que les taux resteront à leurs niveaux actuels ou à des niveaux plus bas jusqu'à ce qu'il ait constaté que les perspectives d'inflation convergent durablement vers un niveau suffisamment proche de, mais inférieur à 2% sur son horizon de projection.

Le pronostic le plus éloigné concerne l'inflation à fin 2022: elle devrait se situer vers +1,7%, ce qui signifie qu'une réévaluation de la stratégie ne devrait pas être nécessaire 3 ans.

Même si de faibles risques de ralentissement prédominent et que les taux demeurent nuls à négatifs durant encore 3 bonnes années, Ch.Lagarde récuse le terme de "japonification" de l'économie.

Elle affirme n'être ni "colombe" ni "faucon", ne voit aucune récession se dessiner.

Son programme d'achats d'actifs (APP) à un rythme mensuel de 20 milliards d'euros ont repris sera prolongé "aussi longtemps que nécessaire" (donc aucun horizon de temps).

La BCE va poursuivre ses réinvestissements, en totalité, des remboursements au titre du principal des titres arrivant à échéance acquis dans le cadre de l'APP pendant une période prolongée, y compris après la date à laquelle elle commencera à relever ses taux.

A 15H30, alors que Wall Street ouvrait en légère hausse et que les indices comme l'E-Stoxx50 restait quasi stable, la BCE semblait avoir atteint son but : ne pas faire de vagues.

Les données macro-économiques demeurent négatives dans l'Eurozone : la production industrielle corrigée des variations saisonnières a diminué de 0,5% en octobre dans la zone euro et de 0,4% dans l'ensemble de l'Union Européenne, selon les estimations d'Eurostat.

En septembre 2019, la production industrielle avait diminué de 0,1% dans la zone euro et avait augmenté de 0,1% dans l'UE. Par rapport au même mois de 2018, la production industrielle a diminué de 2,2% dans la zone euro et de 1,7% dans l'UE en octobre.

En France, l'indice des prix à la consommation (IPC) de la France augmente de 0,1% en novembre (+0,2% corrigé de variations saisonnières), après une stabilité en octobre, selon l'Insee qui confirme donc son estimation provisoire de fin novembre.

Les investisseurs resteront attentifs aux nouvelles en provenance du Royaume Uni, où des élections législatives ont lieu.

Si l'issue s'annonce serrée, beaucoup d'observateurs tablent sur une victoire finale des conservateurs.

Côté changes, l'euro varie peu après les annonces d'un accord avec la Chine: à 1,1130 dollar, il recule légèrement (-0,1%). Le Brent avance lui de +0,4%, à 64,20 dollars.

Dans l'actualité des valeurs, ce sont les bancaires qui profitent d'un potentiel accord sino-américain avec des hausses voisines de +2,5%.

Mais ST-Micro se retrouve une fois de plus aux avant-postes avec +2,6%.

Prada et L'Oréal annoncent la signature d'un contrat de licence à long terme pour la création, le développement et la distribution de produits de beauté de luxe pour la marque Prada, accord qui leur permettra d'apporter l'expertise de leur secteur respectif.

Total annonce ce jeudi investir dans deux projets en eaux profondes dans le Golfe du Mexique.

Biocorp annonce la signature d'un contrat de partenariat avec Sanofi portant sur la technologie Mallya, dispositif connecté pour stylos injecteurs d'insuline, accord de long terme faisant suite aux négociations exclusive engagées en juillet 2019.

Le groupe Air France-KLM a décidé de passer une commande ferme de dix gros-porteurs A350-900 supplémentaires, portant ainsi à 38 le nombre total d'appareils de ce type commandés.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.