Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Taux: séance contrastée mais qui se conclut par une embellie

(CercleFinance.com) - Séance contrastée sur les marché obligataires avec une poursuite de la consolidation en première partie de journée (le rendement du "10 ans" français était repassé brièvement positif à +0,001%, un score très symbolique) puis une inversion de polarité assez spectaculaire s'est enclenchée et les taux ont commencé à se détendre, de telle sorte que nos OAT en terminent sur une embellie de -2,4Pts à -0,048%.


En France, l'indice composite de l'activité globale s'est redressé à 52,6, indiquant une accélération du rythme de l'expansion en octobre.

IHS Markit précise que les dernières données de l'enquête signalent un retour à la croissance de la production dans le secteur manufacturier tandis que l'expansion s'est accélérée dans celui des services après avoir signalé la plus faible hausse de l'activité depuis cinq mois dans le secteur privé en septembre.

Le FMI révise cependant à la baisse la croissance française de +1,3% à +1,2% et celle de l'Allemagne est fortement réduite de +0,8% à +0,5%.
Le patron de la Deutsche Bank estime de son côté qu'il n'y a pas urgence à mettre en place un plan de relance budgétaire en Allemagne.

Les Bunds se détendent de -2,5Pts à -0,319 à -0,345% alors que les commandes à l'industrie allemande ont augmenté de 1,3% en septembre, là où le consensus ne visait qu'une hausse de 0,5% (après un recul de 0,4% en août contre -0,6% estimé auparavant).

Les Gilts britanniques réalisent la meilleure performance du jours avec -7Pts de base à -0,706%, devant les "bonos" espagnols avec -3Pts à 0,299%.

Outre Atlantique, les T-Bonds se détendent également, de -4,2Pts de base à 1,822% alors que l'indice de productivité de la main d'oeuvre non-agricole a reculé de 0,3% en rythme annualisé au troisième trimestre 2019, alors que le consensus visait une hausse de 0,8%.

Si le nombre d'heures travaillées a affiché une augmentation de 2,4%, la production n'a progressé que de 2,1%. Les coûts unitaires salariaux - qui mesurent l'évolution du coût du travail - ont pour leur part progressé de 3,6%.

En Europe, l'indice PMI composite IHS Markit de l'activité globale dans la zone euro s'est redressé par rapport à septembre (50,1) et a dépassé son estimation flash (50,2), mais indique l'une des plus faibles croissances du secteur privé depuis six ans et demi.

Selon Eurostat, le volume des ventes du commerce de détail de septembre 2019 a augmenté de 0,1% dans la zone euro et de 0,2% dans l'UE, après des croissances respectives de 0,6% et 0,3% le mois précédent.

Le FMI revoit à la baisse la croissance dans l'Eurozone à +1,4% aussi bien en 2020 qu'en 2021.




Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.