Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

CAC40: record du 'GR' avec +28% annualisé, W-Street en repli

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris (+0,34%) a bénéficié d'un petit de coup de pouce de +0,12% au "fixing" et en termine à 5.
866, non loin de son zénith du jour (et zénith annuel) inscrit à 5.876Pts.

Le CAC40 poursuit son inexorable ascension et le CAC40 "GR" a pulvérisé un record à plus de 15.945Pts (pour 15.920 au final) et affiche désormais +28% sur l'année 2019 (alors que la croissance et les profits des entreprises se contractent), une performance jamais observée sur aucun marché depuis le krach de 1929.

"La récente cassure de la zone de résistance majeure des 5.800/5.815 points laisse entrevoir à présent, un prolongement de cette phase haussière initiée début octobre, vers l'impensable (en début d'année) niveau des 6.000 points symboliques.
Cette hausse graduelle apparaît inexorable, sans repli marqué, juste quelques brefs épisodes de stabilisation pour permettre aux différentes moyennes mobiles de prendre de la consistance", commentent ce matin les équipes de Kiplink.

"Cette séquence haussière est inédite. Graphiquement, dans ce mouvement d'évolution, il n'est pas de savoir jusqu'où peut aller l'indice CAC 40 (le point cible semble affiché à présent) mais en combien de séance va-t-il atteindre le plafond historique des 6000 points ?"

Ce qui est également singulier, c'est d'observer que le rendement du "10 ans" français vient de repasser brièvement positif (+0,001%, c'est symbolique) mais cela ne semble alarmer personne (on vient de -0,4% début septembre, alors que le marché croyait en l'imminence de l'instauration de taux directeurs négatifs par la BCE).

A Wall Street, la hausse semble caler: le Dow Jones et le S&P500 reculent de -0,1 à -0,2% tandis que le Nasdaq Composite se replie de 0,5% à 8.390.

L'Euro-Stoxx50 grappille de son côté +0,3% à 3.689Pts et se rapproche inexorablement de la grosse résistance des 3.700Pts.

Plusieurs données statistiques étaient à l'agenda : les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont augmenté d'environ 7,9 millions de barils (à 446,8 millions de barils), selon des données publiées ce mercredi par l'EIA (Energy Information Administration), déjouant un consensus de l'ordre de +1,5 million de barils.

Un peu plus tôt, l'indice de productivité de la main d'oeuvre non-agricole : elle a reculé de 0,3% en rythme annualisé au troisième trimestre 2019, selon l'estimation préliminaire du Département du Travail, alors que le consensus visait une hausse de 0,8%.

Si le nombre d'heures travaillées a affiché une augmentation de 2,4%, la production n'a progressé que de 2,1%. Les coûts unitaires salariaux - qui mesurent l'évolution du coût du travail - ont pour leur part progressé de 3,6%.

En Europe, selon Eurostat, le volume des ventes du commerce de détail de septembre 2019 a augmenté de 0,1% dans la zone euro et de 0,2% dans l'UE, après des croissances respectives de 0,6% et 0,3% le mois précédent.

A 50,6 en octobre, l'indice PMI composite IHS Markit de l'activité globale dans la zone euro s'est redressé par rapport à septembre (50,1) et a dépassé son estimation flash (50,2), mais indique l'une des plus faibles croissances du secteur privé depuis six ans et demi.

En France, après avoir signalé la plus faible hausse de l'activité depuis cinq mois dans le secteur privé en septembre, l'indice composite de l'activité globale s'est redressé à 52,6, indiquant une accélération du rythme de l'expansion en octobre. IHS Markit précise que les dernières données de l'enquête signalent un retour à la croissance de la production dans le secteur manufacturier tandis que l'expansion s'est accélérée dans celui des services.
Le FMI révise cependant à la baisse la croissance française de +1,3% à +1,2% et celle de l'Allemagne est fortement réduite de +0,8% à +0,5%.

Après un recul de 0,4% en août (chiffre révisé par rapport à -0,6% tel qu'estimé auparavant), les commandes à l'industrie allemande ont augmenté de 1,3% en septembre par rapport au mois précédent, là où le consensus ne visait qu'une hausse de 0,5%.

Du côté des changes, l'euro s'effrite ce soir de -0,1%, à 1,1065 dollar. Le Brent recule pour sa part, de -1,8%, à 61,8 dollars (après publication de stocks de pétrole nettement supérieurs aux attentes).

Dans l'actualité des valeurs, Société Générale (+3,4%) publie au titre du troisième trimestre 2019 un résultat net part du groupe de 854 millions d'euros, en baisse de 34,8%, et un résultat brut d'exploitation sous-jacent de 1.666 millions, en recul de 22,7%... mais le marché salue une remontée de la rentabilité des fonds propres à 12,5% contre 12% auparavant.

La Société Générale entraîne BNP-Paribas et Crédit Agricole dans son sillage avec +1,5% en moyenne.

Safran s'intercale au sein des banques avec +2,5%. Bien que l'action de l'équipementier aéronautique français Safran soit proche de ses sommets, Credit suisse a relevé de "neutre" à l'achat ("surperformance") son conseil ce matin. L'objectif de cours associé passe de 136 à 162 euros.

Symétriquement, Renault et Peugeot ferment la marche avec environ -1,6%.

Suite à la publication des résultats semestriels d'Alstom (qui chutent de moitié), Bouygues annonce que la contribution de l'équipementier ferroviaire à son résultat net des neuf premiers mois 2019 s'élève à 238 millions d'euros, contre 230 millions sur la même période en 2018.

Atos annonce qu'il va apporter son soutien au Ministère de la Défense espagnol pour le développement et la maintenance de ses systèmes informatiques professionnels à travers un contrat d'une valeur totale de 8,5 millions d'euros.

L'analyste Oddo BHF confirme sa recommandation "achat" sur le titre du groupe Air France-KLM (+1,9%), appréciant la présentation d'un plan 2020-2024 jugé "ambitieux", avec des investissements alourdis certes, mais aussi des leviers "à tous les étages".


Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.