Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

WallStreet: les nuages s'accumulent sur négociations sino-US

(CercleFinance.com) - Un net alourdissement a frappé les indices US au cours de la dernière heure : ils en terminent près des plus bas du jour observés à la mi-séance.

L'indice Dow Jones a chuté de -1,2% à 26.164, le S&P-500 de -1,56% à 2.893, le Nasdaq Composite décroche de -1,67% à 7.823.

Moins de 5% des valeurs du S&P500 ont fini dans le vert, ce qui en dit long sur le sentiment de malaise qui s'est renforcé au fil des heures.

Le regain d'optimisme sur les pourparlers sino-américains (qui reprennent jeudi à Washington) s'est largement dissipé alors que Pékin a prévenu que ses négociateurs ne prendraient pas d'engagements sur les réformes industrielles, les subventions d'Etat ou la propriété intellectuelle... ce qui constitue le coeur des exigences américaines.

Dans le même temps, Trump continue de réclamer un 'bon accord global, ou pas d'accord du tout'... et comme pour être certain que tout se passera mal, les Etats Unis ont inscrit lundi soir 28 entités et entreprises chinoises sur le 'liste noire', ce qui équivaut à l'interdiction de toute forme de commerce avec les USA.
Et le stress de Wall Street s'est encore accrue avec l'annonce par Mike Pompeo qu'une liste d'officiels du Parti Communiste chinois (y compris des membres du gouvernement) soupçonnés de participer à l'oppression de la communauté Ouïghour pourraient être interdits de territoire américain.

" Today, I am announcing visa restrictions on Chinese government and Communist Party officials believed to be responsible for, or complicit in, the detention or abuse of Uighurs, Kazakhs, or other Muslim minority groups in Xinjiang".

Au niveau des statistiques du jour, rien de fameux : le déficit commercial de la France s'aggrave à -5MdsE au titre du mois d'août, à comparer à -4,5 milliards le mois précédent, d'après des données corrigées de variations saisonnières et de jours ouvrables de Bercy.

Les prix à la production américains de septembre subissent un repli surprise de -0,3% après une hausse de 0,1% en août selon le Département du Travail, là où les économistes attendaient en moyenne une progression de 0,1%.

En excluant les éléments volatiles que sont l'alimentation, l'énergie et le négoce, les prix producteurs américains ont stagné le mois dernier, alors que le consensus de marché anticipait une hausse de 0,2%.

En glissement annuel, les prix à la production se sont accrus de 1,4% en septembre, en baisse de 0,4 point par rapport à celui d'août. Hors éléments volatiles, la hausse annuelle a ralenti de 0,2 point à 1,7%.

Ces chiffres renforcent la probabilité d'une baisse de taux lors de la prochaine réunion du 30 octobre: selon le baromètre FedWatch la probabilité estimée d'une baisse de taux le 30 octobre atteint 84%.
Les banques intègrent un nouvel écrasement de leurs marges (sur le crédit) avec JP Morgan -2,2%, Bank of America -2,4%, Citigroup -2,6%, SBV Financial -4,2%.

Le risque de ralentissement économique a plombé le secteur pétrolier avec Apache -5,4%, Devon -4,5%, Schlumberger -3,5%, Occidental -3,2%, Exxon -1,9%...

La crispation des rapports sino-américains à 24H de l'arrivée négociateurs chinois à Washington impacte lourdement le secteur des semi-conducteurs -et l'indice SOX de Philadelphie- à lourdement chuté, de -3% dans le sillage de Qualcomm -4,6%, Seagate -4,5%, Illumina -4,4%, Western Digital et Analog Devices -4,3%, KLA -4,1%, Nvidia, JD.Com et NXP -3,9%, Micron -3,5%, Cisco -2,9%, AMD -2,4%, Intel -1,8%...



Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.