Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Prosus: un géant de la tech coté en Europe

(CercleFinance.com) - Peu riche en grands noms technologiques, l'Europe compte pourtant, depuis le 11 septembre, une "blue chip" de taille par l'intermédiaire du marché d'Amsterdam : Prosus, qui capitalise plus de 110 milliards d'euros.
Même si les 77 euros de la première séance, plutôt "effervescente", ont fait place à un cours de l'ordre de 70 euros à ce jour.

Prosus ? L'affaire est compliquée : cotée en Europe mais aussi, à titre secondaire, à Johannesbourg, Prosus est une filiale à 73% environ du groupe sud-africain Naspers. Ce dernier a concentré dans Prosus ses actifs "internationaux", et notamment une participation détenue de longue date dans le géant chinois du numérique Tencent (qui à Hong Kong capitalise l'équivalent de près de 400 milliards d'euros), mais aussi d'autres sociétés Internet plus petites comme Mail.ru, Ctrip, le service de livraison à domicile DeliveryHero, .... Naspers et Prosus ont le même directeur général, Bob van Dijk. Par bien des aspects, Prosus ressemble à une société holding comme l'Europe boursière en compte déjà quelques unes.

Qu'en pensent les analystes ? Chez Jefferies, on n'est pas emballé. Les spécialistes ont fait leurs calculs : cotée, la participation dans Tencent concentre 84% de la valeur d'actif de Prosus. La valeur des autres investissements est sujette à davantage de débat, Jefferies étant plutôt conservateur. Au final, le bureau d'études calcule une valeur d'actif net de 87,5 euros par action Prosus, ce dont les participations cotées représentent 86%, le cash 3% et le non-coté 10%.

Mais à cet actif net, il faut en bon boursier appliquer la décote de holding correspondante. Jefferies semble d'avis d'y aller franchement, estimant qu'une décote importante est justifiée par l'exposition sud-africaine, le caractère inopéable de la société, la faiblesse des dividendes et l'absence de rachats d'actions. Ainsi que le caractère peu remplaçable de la participation dans Tencent, si cette dernière venait à être vendue. Bref, Jefferies applique une décote de holding de 30%, comme celle de Naspers, et arrive ainsi à un objectif de cours de 61 euros. Son premier conseil est donc vendeur ("sous-performance").

UBS n'est pas d'accord du tout. Pour les analystes, Prosus est un bon véhicule pour jouer le dynamisme du géant "tech" Tencent avec une décote. Mais ce n'est pas tout : UBS estime que Prosus est "un opérateur et un investisseur d'actifs technologiques émergents caractérisés par leur forte croissance". Les analystes calculent qu'avec ses autres actifs que Tencent - le principal -, Prosus a généré historiquement une taux de rentabilité interne de 17 à 20%.

Pour ces raisons, la décote retenue par UBS n'est que de 15% environ pour Prosus, contre 35% pour Naspers dont le statut fiscal est aussi plus défavorable. Leur objectif de cours à 12 mois sur Prosus : 90 euros.

EG



Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.