Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Marché: la monnaie unique redresse la tête

(CercleFinance.com) - Mercredi matin sur le marché des changes, la monnaie unique européenne esquissait un rebond contre le billet vert, face auquel elle perd cependant toujours 3% sur six mois.
A cette heure, l'euro se reprenait de 0,36% à 1,1011 dollar. Il suivait des tendances similaires contre le yen et le franc, mais consolidait légèrement contre le sterling.

Le dollar accuse le coup après la publication d'un indicateur d'activité décevant, l'indice PMI manufacturier américain : il est tombé de manière inattendue sous la barre des 50 points séparant l'expansion de l'activité de sa contraction, une première depuis 2016. Encore un élément "qui alimente la crainte d'une récession aux Etats-Unis sur fond de guerre commerciale avec la Chine", commente un analyste parisien ce matin.

A l'inverse, dans la zone euro, on a appris ce matin que l'indice final d'IHS Markit mesurant l'activité économique était ressorti à 51,9 point en août, contre 51,8 points selon une estimation précédente que le marché s'attendait à voir confirmée, et 51,5 points en juillet. Une nouvelle fois, l'expansion des services a plus que compensé la contraction manufacturière. La France s'est distinguée par ses bonnes performances, de même que l'Espagne, à la différence de l'Italie et de l'Allemagne.

"Bien que l'indice PMI composite se soit redressé par rapport à juillet, il continue de suggérer, à moins d'un changement significatif en septembre, une hausse du PIB de seulement 0,2 % au troisième trimestre 2019. Les données officielles disponibles à ce jour pour ce même trimestre annoncent par ailleurs la possibilité d'une croissance encore plus faible", redoute l'économiste principal d'IHS Markit, Chris Willliamson.

Du côté du Brexit, La Banque Postale AM commente "une soirée abracadabrantesque de plus à Westminster", où le Premier ministre Boris Johnson a perdu hier sa courte majorité parlementaire. Il n'est pas encore "tombé", mais la motion adoptée hier par la Chambre des communes contre une sortie sans accord de l'Union européenne traduit une reprise du contrôle du parlement sur le dossier. Même s'il n'est pas certain que les parlementaires sachent quoi faire de ce pouvoir.

Conséquences prévisibles : d'abord, le "report de la date butoir devient plus plausible, les européens ayant indiqué à plusieurs reprises qu'en cas d'élections ils pourraient repousser la date limite", commentent les spécialistes. Autre élément : "la perspective d'un Parlement encore plus divisé qu'à l'heure actuelle avec par exemple l'entré très probable du Brexit party de l'inénarrable Nigel Farage au Parlement. Et donc, probablement, un gouvernement " à l'italienne " fait d'une coalition plus ou moins hétéroclite de partis", pronostique La Banque Postale AM.

EG


Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.