Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

ADP: relativement, la valorisation du titre reste élevée

(CercleFinance.com) - C'était voilà un an, presque jour pour jour : au début de l'été 2018, l'action Aéroports de Paris (ADP) atteignait le niveau le plus élevé de son histoire à la Bourse de Paris, à un peu plus de 200 euros.
Mais depuis, de l'eau a coulé sous les ponts : le projet de privatisation du gouvernement a pris du retard, sinon du plomb dans l'aile, et le titre a cédé une quarantaine d'euros. Qu'en dit la Bourse aujourd'hui ?

En ce début du mois de juillet 2019, et depuis deux mois maintenant, l'action de l'opérateur aéroportuaire français ADP est retombée dans la zone des 155 euros. Elle a perdu un peu plus du cinquième de sa valeur en un an, et accuse donc sur la période un sensible retard sur le CAC 40 de près de 24 points de pourcentage.

Il faut dire que le projet du gouvernement français de céder tout ou partie de sa participation de contrôle au capital d'ADP est devenu bien moins probable, un référendum d'initiative populaire pouvant être organisé. La récolte des signatures est en cours, et même si le rythme n'en semble pour l'instant pas rapide, il s'agit bien là d'une hypothèque pesant sur l'éventuelle privatisation.

Bref, l'action ADP ne capitalise plus aujourd'hui "que" 15,6 milliards d'euros à la Bourse de Paris, soit dix bons milliards de moins que son homologue espagnol Aena sur la place de Madrid. Si les chiffres d'affaires des deux groupes sont proches et qu'Aena (dont l'Etat espagnol contrôle, lui aussi, le tour de table) n'est pas en voie de privatisation, ce dernier est cependant nettement plus profitable que l'opérateur français. De l'ordre de 60%, la marge brute d'exploitation (d'EBITDA) d'Aena le classe parmi les meilleurs élèves du secteur en Europe, comme les grands aéroports londoniens, celui de Rome et... la branche aéroportuaire de Vinci, Vinci Airports. Quoique meilleure que celle de l'allemand Fraport, celle d'ADP reste inférieure à 45%.

Cela étant, on constate que même sous 160 euros, le PER de l'action ADP au titre de 2020 demeure proche de 25 fois. C'est bien davantage que le ratio présenté par Fraport (15,2 fois), mais aussi au-delà de ceux d'Aena et du suisse Flughafen Zürich (de l'ordre de 18 à 19 fois).

Autre indicateur dénotant d'une valorisation relativement élevée de l'action ADP : le rendement offert par le dividende, qui tend à être d'autant plus bas que la valorisation est forte. Celui d'ADP, toujours en retenant les estimations à horizon 2020, serait de 2,5%. Il s'agit du taux le plus faible parmi les autres valeurs cotées précitées, ceux de Flughafen Zürich et de Fraport étant de l'ordre de 2,8%, et même de plus de 4% pour Aena.

Finalement, le caractère spéculatif du dossier ADP, quoi que réduit, serait-il toujours de mise ? A suivre. A court terme, on guettera les comptes semestriels, qui seront présentés à la clôture de la séance du 25 juillet.

EG




Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.