Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: reste au contact des 5600, brokers US moins optimiste

(CercleFinance.com) - La bourse de Paris s'est redressée au cours de la dernière demi-heure : les pertes ont été divisées par 3 avec une clôture à -0,08% (5.
589).
Chez nos voisins, le DAX30 est remonté de -0,4% à -0,2%, malgré la chute de Deutsche Bank (-5,3%) et l'Euro-Stoxx50 ne cède que -0,15% à 3.523.

Wall Street avait rouvert en repli de -0,3% (comme attendu) et les scores restent négatif à mi-séance.
Mais les écarts à la baisse se stabilisent puisque le Dow Jones cède -0,5%, le S&P500 -0,6% (à 2.971) et le Nasdaq -0,9%...

JP-Morgan estime désormais le risque de récession aux Etats Unis à 36% contre 30% auparavant. Morgan Stanley de son côté trouve le marché trop optimiste sur les profits et réduit son exposition sur les actions au plus bas depuis 5 ans.

Les investisseurs se montrent prudents alors que les indices tutoient des plus hauts historiques et s'abstiennent de s'exposer davantage dans l'attente de nouveaux éléments concernant les politiques monétaires des grandes banques centrales.

A en croire les analystes techniques, le marché parisien - qui a grimpé de 18,5% depuis le début de l'année - conserve une dynamique positive tant que le CAC parviendra à se maintenir dans la zone des 5.600 points... ce qui est le cas ce soir.

L'attitude conciliante de la Réserve fédérale et de la Banque centrale européenne constitue néanmoins la condition principale à une poursuite de la progression des marchés boursiers.

Les publications, en milieu de semaine, des "minutes" des dernières réunions de la Fed et de la BCE seront donc particulièrement suivies afin d'anticiper les prochaines décisions des deux institutions.

Vendredi, la parution de solides chiffres de l'emploi aux Etats-Unis avait semé le doute chez les investisseurs, alors que les derniers indicateurs avaient plutôt tendance à dresser un tableau maussade de l'économie mondiale et à laisser entrevoir de nouvelles mesures de soutien à l'activité.

Mais c'est sans doute le lourd recul du secteur pharmaceutique qui a plombé Wall Street vendredi, et c'est Donald Trump qui en est à l'origine : il a menacé d'imposer des prix des médicaments plus bas aux Etats Unis.

Les statistiques qui seront dévoilées au fil de la semaine devraient toutefois confirmer la morosité de la croissance en zone euro.

Les chiffres de l'inflation qui paraîtront jeudi aux Etats-Unis ne devraient, en revanche, pas réserver de grosses surprises.

Cette séance de lundi s'annonçait relativement calme en termes d'indicateurs de 1er plan.
La Banque de France révise à la baisse sa prévision de croissance du 2ème trimestre de +0,3 à +0,2%.

Selon les données ajustées de variations saisonnières et calendaires de Destatis, l'Allemagne a généré un excédent commercial de 18,7 milliards d'euros en mai, à comparer à 16,9 milliards le mois précédent.

L'Euro poursuit sa consolidation et rétrograde vers 1,1210/$, soit -0,3%.

Le seul élément volatil en ce lundi, c'est le pétrole puisque le "Brent" est passé de -0,5% ce midi à Londres (vers 64,1$) à +1% (vers 65$) aux environs de 16H, avant de revenir à l'équilibre vers 64,5$.

Technip-FMC prend +1% et CGG +2,2%.

Du coté des valeurs, Renault (-1,9%) s'enfonce sous 54E (à 53,63E) et menace d'entamer une décrue en direction des 52E.

Le groupe américain Wasserman Media Group aurait entamé des " discussions exclusives " avec Lagardère pour une acquisition de Lagardère Sports & Entertainment selon le " FT ".

" L'article évoque un prix de 250 / 300 ME conforme à notre valorisation (300 MEe) " indique Oddo. Le bureau d'analyses confirme son opinion Achat sur le titre avec un objectif de cours inchangé de 27,5 E. Le titre Lagardèrers'effrite de -0,4% malgré ces infos.

La compagnie aérienne saoudienne Flyadeal, filiale à bas coûts de Saudi Arabian Airlines a annoncé avoir passé une commande pour 30 appareils A320neo, assortie d'une option pour 20 avions supplémentaires de cette famille d'Airbus.
Airbus n'en tire pas profit et se replie de -1%, Boeing qui a perdu le contrat cède -1,5% à Wall Street.

Air France-KLM fait part d'un trafic passage total en croissance de 4,2% au titre du mois de juin, sur la base d'une capacité en hausse de 2,5%, ce qui a abouti à un coefficient d'occupation amélioré de 1,5 point à 90,7%.

Le groupe de services Sodexo (-4,2%) affiche sur les neuf premiers mois de son exercice 2018-19, un chiffre d'affaires de 16.727 millions d'euros, en croissance totale de 7,7% et en croissance interne de 3,5% (dont +4,2% au troisième trimestre).

"Par conséquent, pour l'exercice 2018-19, nous tablons sur une croissance interne du chiffre d'affaires autour de 3%, le haut de la fourchette des objectifs, et une marge d'exploitation autour de 5,5%, le bas de la fourchette des objectifs", poursuit-il.

Le marché sanctionne une croissance inférieure aux attentes après la perte de gros contrats.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.