Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

WallStreet: stagnation et un final inexplicablement décevant

(CercleFinance.com) - Quelle étrange scénario: les indices avaient réalisé une bonne entame de séance mais au bout de 2 heures, ils avaient reperdu tous leurs gains et se sont mis à stagner en mode "camisole algorithmique" durant plus de 4 heures, avant d'en terminer en repli de -0,01% à -0,05%.


Pourquoi une clôture négative alors que n'importe quel petit "coup d'algo" insignifiant à 21H59 aurait permis de clôturer dans le vert, sur un gain de 0,1% (comme 1/2H avant la clôture).

Il n'y avait en effet aucune raison saillante de finir "dans le rouge" et le Dow Jones (-0,05%) pouvait aligner sans difficulté une 7ème séance de hausse consécutives (du jamais vu depuis plus d'1 an).
Les "sherpas" n'ont donc pas voulu de cette 6ème ou 7ème journée de hausse pour des raisons probablement très techniques et en rien lié à une quelconque "actualité"

Il n'y a avait pratiquement eu aucune réaction des indices US lors de la parution des prix à la production US en avril (+0,2% après +0,1% en mars).

Selon le Département du Travail, en excluant les éléments volatiles que sont l'alimentation, l'énergie et le négoce, les prix producteurs américains ont progressé de 0,4% le mois dernier, alors que le consensus n'anticipait qu'une hausse de 0,2%.

Sur 12 mois "glissants", les prix à la production industrielle se sont accrus de 1,8% au mois de mai 2019, un taux annuel en baisse de 0,4 point par rapport à celui d'avril. Hors éléments volatiles, la hausse annuelle a accéléré symboliquement de 0,1 point à 2,3%.
De quoi inviter la FED à baisser ses taux sans tarder vu l'absence de pressions inflationnistes.

On pourrait toujours invoquer l'obsession "anti-FED" de Donald Trump qui a de nouveau décoché une salve de reproches à l'encontre de Jerome Powell et ses collègues: "la FED est complètement à côté de la plaque, elle a eu tort de relever ses taux au nom d'une normalisation absurde, elle a mis les Etats Unis en difficulté".
Mais il avait déclaré exactement la même chose la veille et Wall Street avait affiché plus de 1% immédiatement après qu'il se soit déchaîné contre la FED...

Le Nasdaq aurait facilement pu terminer positif avec des locomotives comme Tesla +2%, Facebook +1,9%, Nvidia +1,6%, Applied +1,4%, Apple +1,2%... d'autant qu'il n'y avait pas de replis spectaculaires (Adobe, Intuit et Incyte -1,6%, Align Techno -2%, AMD -2,5%, Arista -2,8%) mais les baisses furent un peu plus nombreuses.

Quelques rachats sur de grosses pétrolières comme Schlumberger +3,5%, Occidental +2,4%, Halliburton... mais cela n'a pas suffi à doper le S&P500

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.