Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

CAC40: renverse la vapeur à la baisse dans sillage bancaires

(CercleFinance.com) - Le recul des valeurs bancaires (-2% sur Crédit Agricole -2,5 à -2,8% sur Sté Générale et BNP-Paribas) entraîne Paris en territoire négatif (-0,5% à 5.
265).
On peut même parler d'inversion de polarité puisque le CAC40 gagnait précisément +0,4% avant que Mario Draghi ne prenne la parole.
L'Euro-Stoxx50 bascule également dans le rouge et perd un peu moins de 0,4% à 3.328. Londres surnage avec un gain de +0,2%.
A Wall Street, le Dow Jones évolue désormais à la baisse (symbolique), le S&P500 est stable et le Nasdaq cède -0,2%

Le CAC40 démontre une fois de plus son incapacité à se maintenir au-dessus des 5.300Pts.

Les équipes de la banque privée parisienne Cholet Dupont recommandent désormais de suivre de près la sortie de l'intervalle des 5255/5310 points pour se positionner "dans un sens comme dans l'autre".

Le point d'orgue de ce jeudi, c'était la conférence de presse de la BCE -en direct depuis Vilnius- et Mario Draghi a rappelé que "l'économie en Europe a besoin d'un haut degré d'accommodation monétaire".

L'ancrage des anticipations sera étendue dans le temps (de 6 mois supplémentaires) afin "d'optimiser la visibilité de la politique de la BCE dans un contexte présentant de nombreux caractères d'incertitude".

La BCE s'attend à un ralentissement imminent par rapport aux +0,4% de croissance du 1er trimestre (au 2ème et 3ème trimestre 2019) mais revoit néanmoins à la hausse ses anticipations de croissance à +1,2% d'ici fin 2019, contre +1,1% en mars dernier.

Pour 2020, l'objectif est relevé à +1,6% contre +1,4% précédemment.
L'inflation demeurera globalement faible jusqu'en 2021, mais pas de risque de déflation en vue.

Les programmes de rachat d'instruments (lignes obligataires) arrivant à échéance vont être poursuivis afin de maintenir le bilan de la BCE à son périmètre maximum "bien après la mise en oeuvre d'une éventuelle hausse de taux qui ne surviendra pas avant le second semestre 2020".

L'Euro profite de cette "visibilité" de plus d'1 an sur les taux pour prendre +0,6% face au $... qui de son côté pourrait subir 3 à 4 abaissements (ou plus ?) de sa rémunération au cours des 12 prochains mois.

Le pétrole reste proche de son plancher à 61,3$ sur le "Brent", la séance de mercredi a en effet été marquée par une véritable correction des cours pétroliers, avec un plongeon de 5% du baril de brut américain (WTI) en direction d'un plancher de 50,6 dollars.

Les investisseurs ne sont pas les seuls à être inquiets des répercussions de la guerre commerciale menée par les Etats-Unis: Christine Lagarde avertit solennellement que les tensions commerciales -et la guerre des tarifs douaniers- font peser un grave danger sur la croissance mondiale.

Du coté des valeurs, lanterne rouge du CAC 40, l'action du constructeur automobile Renault perd près de 6% à la Bourse de Paris après que son concurrent italien Fiat Chrysler Automobiles a retiré le projet de fusion présenté le 27 mai. FCA semble tenir l'Etat français pour responsable.

Thales annonce l'acquisition de Psibernetix pour ses technologies décisives en intelligence artificielle. Cette acquisition permettra au groupe de créer une IA certifiable.

Rémy Cointreau a réalisé un résultat net part du groupe de 157,1 ME sur son exercice, en hausse de 6% (+11,5% en organique). Hors éléments non-récurrents, le résultat net part du groupe ressort à 167,8 ME. Il est en hausse de 10,9% en publié et de 16,3% en organique.

Les banques souffrent l'annonce de la poursuite de la politique de taux zéro de la BCE, qui minimise de surcroît les "effets indésirables" de taux de prise en pension négatifs de -0,4%.

Le crédit Agricole a présenté son nouveau Plan à moyen terme (2019-2022) avec des objectifs de rentabilité améliorés et sécurisés. Le groupe vise un objectif de résultat net part du Groupe 2022 supérieur à 5 MdsE pour Crédit Agricole S.A., un ROTE 2022 supérieur à 11 % pour Crédit Agricole S.A. un CET1 à fin 2022 intégrant les évolutions réglementaires de plus de 16% pour le groupe Crédit Agricole et plus de 11% pour Crédit Agricole SA.

Le bureau d'études parisien Invest Securities confirme son conseil d'achat sur l'action Worldline, dopée hier à la Bourse de Paris par des informations sur un éventuel rachat par l'italien SIA. L'objectif de cours reste fixé à 66 euros.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.