Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

ADP: la privatisation s'éloigne, la spéculation se dégonfle

(CercleFinance.com) - Après avoir dérapé de 5,7% hier, l'action Aéroports de Paris (ADP) chutait encore d'environ 10% ce matin à la Bourse de Paris pour revenir dans la zone des 150 euros.
Hier, le Conseil constitutionnel a validé la démarche de parlementaires visant à organiser un référendum d'initiative partagée (RIP) sur la privatisation l'opérateur aéroportuaire français, dont le capital est contrôlé par l'Etat. Un projet qui entre par conséquent dans une période de turbulences, s'il est encore viable d'un point de vue politique.

"Le point le plus sensible sur lequel le Conseil devait statuer était le fait que ce RIP ne peut pas avoir pour objet l'abrogation d'une loi promulguée depuis moins d'un an. Le 'conseil des sages' a donc choisi une application stricte des textes, la loi PACTE programmant la privatisation étant définitivement votée, mais pas promulguée", explique-t-on chez Invest Securities.

Et maintenant ? Selon la procédure du RIP, il faut que durant les neuf mois qui viennent, 4,7 millions de citoyens signent une pétition en ce sens avant qu'un référendum ne soit envisageable. Sachant qu'il ne serait pas automatique : juridiquement, le parlement pourra proposer une loi revenant sur la tenue du scrutin. Reste à savoir s'il osera le faire, tant le coût politique serait élevé.

Chez Aurel BGC, on commente ce matin : "La décision du Conseil constitutionnel ne suspend pas la privatisation, mais aucun investisseur ne voudra vraisemblablement s'engager avant de connaître le résultat du référendum éventuel".

En toute logique, le caractère spéculatif qu'avait pris l'action ADP, dont un temps le PER 2020 avait frôlé les 30 fois, se dégonfle à la Bourse de Paris. Ce ratio cours/bénéfice est revenu, au cours actuel de 152 euros, à 22,8 fois. Rappelons que le sommet historique d'un peu plus de 200 remonte au début du mois de juillet 2018.

Quid de la valorisation des principaux concurrents européens d'ADP qui sont cotés en Bourse ? Plus rentable, l'espagnol Aena se paie 17,5 fois ses profits anticipés en 2020, tout comme le suisse Flughafen Zürich. Moins profitable, l'allemand Fraport affiche un PER inférieur à 15 fois quand à cette même échéance, l'autrichien Flughafen Wien se traite selon un PER proche de 20 fois.

"Au mieux la privatisation est retardée pour plusieurs mois (6 à 15 mois ?) et au pire, le processus sera arrêté", estime pour sa part le bureau d'études Oddo BHF. Politiquement, ajoutent les spécialistes, "nous ne voyons pas aujourd'hui comment le gouvernement pourrait poursuivre le processus de privatisation d'ADP." De ce fait, Oddo BHF estime logique que l'action ADP revienne vers sa "valorisation fondamentale" qu'il chiffre à 158 euros par action.

EG


Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.