Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: gain hebdo de +1%, annuel de +18%, unique depuis 2015

(CercleFinance.com) - Le CAC40 rend +0,31% (à 5.
580) et la semaine s'achève presque au zénith et sur de nouveaux records absolus (du côté du "Global Return"): le gain hebdo est de +1%, le gain annuel de +18%, et cela ne semble vouloir jamais s'arrêter (record de régularité haussière, supérieure à 2015) puisque le rallye se poursuit à Paris bien que Wall Street se montre très hésitant à mi-séance (Dow Jones +0,4%, S&P500 +0,2%, Nasdaq -0,1%).

L'Euro-Stoxx50 s'est même montré plus hardi avec +0,62%: il tutoie in extremis les 3.500Pts, à 2,5% de son record absolu (hors valeurs allemandes, les plus hauts sont déjà franchis).

Les indices US stagnent pratiquement depuis le 5 avril (sauf le Nasdaq-100), le Dow Jones affiche une progression millimétrique depuis le zénith des 26.240 du 25 février (+1% en 8 semaines).

Même les +86% gagné par la "licorne" Zoom pour sa première cotation vers 17H15 (IPO à 36$, premier cours coté 65$), ou les +23% de Pinterest (à 23,5$) ne parviennent pas à tirer Wall Street de sa léthargie.

Séance des "3 sorcières" oblige, les acheteurs se sont efforcés de propulser les actions au zénith, et sur de nouveaux records absolus: le CAC40 "GR" s'est avancé au-delà de 14.797 vers 16H (contre 14.640 le 22/05/2018), le CAC40 "PX1"a culminé à 5.601, à 1% de son record "officiel" du 22 mai 2018.

Les marchés bouclent leur 17ème semaine d'un cycle de hausse amorcé fin décembre (la 16ème pour les places européennes) avant un long week-end de Pâques.

Rappelons en effet que le marché parisien sera fermé demain. Lundi de Pâques oblige, il ne rouvrira pas et la reprise aura lieu mardi, pour le début d'une nouvelle semaine écourtée.

Cette journée de jeudi est marquée par de nombreuses statistiques et publications trimestrielles, en particulier outre-Atlantique... et comme pour garantir que le trend haussier ne connaisse aucune remise en cause, les chiffres US sont très positifs.

Les ventes au détail rebondissent de +1,6% en mars au lieu (contre +1,00% attendu) et c'est également mieux que prévu "hors automobile" avec +1,2% (contre +0,7%).

Les inscriptions hebdomadaires au chômage (-5.000) inscrivent un nouveau plancher depuis 50 ans à 192.000.

Seul bémol, l'indice "Philly FED (d'avril) qui ressort à +8,5 au lieu de +11 d'après le consensus.

S'agissant du CAC40 (PX1) qui a testé les 5.600, Kiplink assure que "Graphiquement, la configuration haussière reste parfaite permettant un test rapide de la zone de résistance majeure à 5.595 et 5.605 points".

Et après ? Stop ou encore ? En instantané à 5.595 points, l'indice parisien revient sur un haut de canal de moyen terme, sur un point charnière important matérialisant une hausse continue de 1.000 points d'indice en moins de quatre mois.

Impressionnant ! On peut facilement comprendre qu'une fois la validation du passage de la résistance des 5.600 points effectuée, l'indice CAC 40 prenne le temps de souffler ou tout au moins marquer un premier mouvement de recul ", analysent les équipes de Kiplink.

Du côté des statistiques européennes, c'était un peu plus mitigé : l'indice flash composite IHS Markit pour la France se redresse de 48,9 en mars à 50 ce qui marque une stabilisation de l'activité du secteur privé en avril, une hausse dans les services compensant un fort recul de la production manufacturière.

En revanche, selon son estimation flash, l'indice PMI IHS Markit "composite" pour la zone euro se replie de 51,6 en mars à 51,3, son troisième plus faible niveau depuis novembre 2014, le rythme de croissance de l'activité globale étant à peine supérieur aux plus bas de décembre et janvier.

L'indice PMI composite d'IHS Markit pour les Etats-Unis ressort à 52,8 en estimation flash pour le mois avril, à comparer à 54,6 pour mars, traduisant ainsi la plus faible progression de l'activité du secteur privé américain depuis septembre 2016.

"Une performance moins robuste du secteur des services a accompagné une nouvelle performance manufacturière faible pour peser sur la croissance d'ensemble en ce début de deuxième trimestre 2019", précise IHS Markit

Les indicateurs avancés du Conference Board US compensent un peu avec un gain séquentiel de +0,4%, mais ces chiffres contrastés ne devraient pas remettre en cause le rallye.

Du côté des changes, l'euro retombe sur les 1,1240 dollar (-0,5%). Le Brent, qui repart à la hausse (+0,3%) s'affiche à 71,9$.

Dans l'actualité des entreprises, Schneider s'impose en tête du CAC40 avec +2,7%.

Lourde sanction pour Kering (-5%) dont le chiffre d'affaire est jugé un peu "juste" par rapport aux anticipations, la croissance organique atteint +17,5% mais le marché espérait +20% (Bottega Veneta tarde à se redresser).

Au sein du SBF-120, Soitec domine largement avec une envolée de +10,2%, porté par une hausse de 42% de son chiffre d'affaires annuel.

Les opérateurs saluent par ailleurs les résultats trimestriels de Sartorius Stedim Biotech (+2%).



Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.