Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Taux: résilience du marché obligataire britannique et US

(CercleFinance.com) - La plupart des regards restent braqués depuis lundi sur le marché obligataire britannique : après une spectaculaire embellie depuis vendredi dernier, quelques ajustements font légèrement grimper les rendements, de +3,5Pts vers 1,2000%.


Une sérénité singulière des marchés de taux alors que le déclarations alarmistes se multiplient au sujet du Brexit.
Les détenteurs de dette britannique n'ont quasiment pas bronché au lendemain d'un nouveau rejet par les parlementaires britanniques -par 391 voix contre 242- de l'accord sur le Brexit conclu entre Theresa May et Bruxelles (ce qui signifie qu'il faudra peut-être reprendre les négociations à zéro).

Les parlementaires se prononceront aujourd'hui sur la possibilité d'une sortie désordonnée de l'UE ("no-deal") avant de voter demain sur le scénario d'une extension de l'article 50.
Theresa May a déclaré ce mercredi "qu'un Brexit ordonné est dans l'intérêt de tout le monde"... et il est fort probable que partisans et adversaires politiques soient d'accord avec elle.

"Nous pensons qu'une courte extension jusqu'à la mi-mai (avant la date des élections européennes) est relativement envisageable", commentent les équipes de Commerzbank.

D'autres stratèges évoquent une prolongation des négociations pendant une durée de 12 à 18 mois, mais les analystes envisagent également d'autres scénarios surprises dans une saga qui ne manque pas de rebondissements.

"Il est possible que quelque chose force May à démissionner et à ce que le Parti Travailliste cherche à déclencher de nouvelles élections", prédit ainsi Capital Economics.

Les autres dettes souveraines européennes demeurent à des niveaux proches des records annuels, et les taux continuent symétriquement de flirter avec les planchers.
Les Bunds dont le rendement a fait une incursion sous 0,05% mardi affichent +1Pt de base à 0,064%, nos OAT se détendent symétriquement de -1Pt à 0,465% (ce qui comprime le "spread" à +40Pts).
Plus au Sud, les "bonos" espagnols se dégradent de +3Pts à 1,2100% et les BTP italiens décalent de 2,5600% vers 2,575% (ce qui est non significatif).


Côté chiffres, les commandes de biens durables US progressent de +0,4% au mois de janvier, mais hors "transport" et commandes aéronautiques, les commandes déclinent de -0,1%.
Le rendement des T-Bonds se dégrade légèrement de +0,7Pts à 2,612%, un écart également non significatif.

Les opérateurs n'ont pas été impressionnés par la hausse du baril de pétrole qui re-teste ses sommets annuels (à 58$ sur le NYMEX) dans la foulée d'une baisse surprise des stocks hebdo de pétrole américains de -3,9 millions de barils (à 449Mns de barils), au lieu de +2,7Mns attendu.


Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.