Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Marché:Wall Street a été douché par les chiffres de l'emploi

(CercleFinance.com) - Wall Street a douté, a été douché par le "NFP".
.. mais a considérablement réduit ses pertes en fin de séance (autour de -0,1% contre -0,8% à la mi-séance).

Les indices US se reprennent, mais pas assez pour échapper à une 8ème séance de baisse sur une série de 9, la perte hebdo avoisinant -2,2%.

Le Dow Transport (-1,6% à 9.998Pts au plus bas) perd -0,5% en clôture et aligne une 12ème séance de repli consécutive, du jamais vu depuis... 1972 ! C'était il y a 47 ans, soit 2 générations de traders... seul Warren Buffet et ceux de sa génération -encore en activité- l'ont vécu en direct.

Malgré une perte réduite à environ -0,2%, le Nasdaq perd plus de 2,4% sur la semaine, du jamais vu depuis -mi-décembre.

Le "chiffre du jour", le "NFP", a laissé beaucoup d'opérateurs bouche bée lors de sa publication: le rapport sur l'emploi du Département du Travail a fait état de seulement +20.000 emplois non agricoles créés le mois dernier, alors que le consensus tablait sur +180.000 à +200.000 (dans les mêmes eaux que l'enquête ADP) après plus de 300.000 annoncées pour janvier (chiffre probablement très surestimé).

Un tel écart par rapport aux attentes en janvier puis février donne un peu raison à Larry Kudlow (le conseiller spécial pour les questions économiques de Donald Trump) qui juge que le NFP de février est “un chiffre à oublier” (le "shutdown" pourrait avoir sérieusement désorganisé la collecte des données durant 2 mois).

Parallèlement, le taux de chômage a baissé paradoxalement de 0,3 point à 3,8% contre 3,9% attendu... alors qu'il s'était dégradé de +0,2% à 4,1% avec plus de 300.000 emplois créés : le monde à l'envers.

Le "NFP" fait également ressortir un taux de participation au marché du travail est resté à peu près inchangé à 63,2%.

Enfin, les salaires horaires auraient progressé de +3,4% sur 12 mois (au plus haut depuis 10 mois).
Mais comme si l'impératif "buy the dips" s'était imposé après 4% reperdus sur les sommets, les acheteurs sont revenus en force à la veille du weekend

Le compartiment des pétrolières a le plus pesé sur le S&P500 avec Noble -5,4%, Devon -4,5%, Cimarex -4,3%, Conoco Philips -3,7%, Occidental -3,5%, Hess et Schlumberger -3,1%, Marathon -2,3%, Concho -2,1%, Exxon -1,4% (lanterne rouge du "Dow").

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.