Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: des gains mais timides, WStreet +1%,pétrole +5% à 52$

(CercleFinance.com) - C'est de prime abord une "bonne séance" (+0,84% à 4.
813,5) mais le CAC40 termine assez loin de ses meilleurs niveaux du jour (4.843), c'est donc une satisfaction en demi-teinte.

La réouverture positive de Wall Street était de bon augure mais les gains des indices US se sont rapidement amenuisés, jusqu'à disparaître vers 17H, tempérant la vague acheteuse en Europe (l'Euro-Stoxx50 grappille 0,5% à 3.070).

Wall Street est ensuite reparti de l'avant, mais trop tard: à mi-séance, les gains sont préservés et le Dow Jones gagne +0,7% et refranchit les 23.950 (sa 4ème séance de hausse consécutive), le Nasdaq progresse de +1% à 6.970 et affiche +12,5% depuis le "point bas annuel" du 24 décembre à 6.190 (et +4,7% depuis le 1er janvier).

"L'indice parisien a retracé la moitié de la dernière phase de baisse, revenant graphiquement à hauteur de la moyenne mobile à 30 jours. Les différents indicateurs techniques redeviennent positifs, l'objectif à court terme reste le débordement en clôture des 4.805 points, qui constituerait un nouveau socle support avant de se diriger rapidement vers 4.850 points, voire sur une extension plus optimiste à 4.875 points", analysent ce matin les équipes de Kiplink.

Le principal aiguillon haussier ce mercredi demeure les espoirs d'apaisement des tensions commerciales sino-américaines puis la remontée du baril de pétrole alors que les réserves de "brut" se contractent de -1,4Mns de barils selon les données hebdo de EIA, tandis que les raffineries ont tourné à plein régime avec une hausse de 8.1 millions de barils d'essence tandis que les stocks de fioul se sont accrus de 10.6 millions de barils.

"Toutefois, les risques baissiers restent nombreux, y compris à court terme" tempère Saxo Banque.

"Il est probable que le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed (publié dans la soirée, NDLR) ait moins d'importance que d'habitude. On se souvient que la prestation de J. Powell dans la foulée de la réunion de décembre avait été mal accueillie par les investisseurs. Depuis, il a essayé d'adopter un ton plus accommodant afin de stabiliser les bourses. Les commentaires contenus dans le compte-rendu ont donc moins d'intérêt car ils sont postérieurs à la panique de décembre."

En France, la confiance des ménages dans la situation économique en France chute en décembre 2018, au vu de l'indicateur synthétique de l'Insee qui perd quatre points à 87, son plus bas niveau depuis novembre 2014, bien au-dessous de sa moyenne de longue période (100).
Le début des soldes permettra de mesurer si cette baisse de moral est juste une "perception" ou si les ménages sont vraiment déprimés au point de restreindre leurs dépenses.

Sur le marché des changes, l'euro s'inscrit en nette hausse de 0,75% et s'échange autour de 1,1530 dollar. Le WTI poursuit son rallye haussier à New York (+5%) et se hisse vers 52,3$ tandis que le "Brent" s'établit à 61,5$, porté par une hausse de +4,5%... ce qui dope les valeurs pétrolières, avec +13% sur CGG qui teste les 15E (son carnet de commande permet d'espérer des "cash flow" positifs en 2019, pour la première fois depuis longtemps), Vallourec prend +5,5%.
A noter que l'Arabie Saoudite entend réduire sa production de -800.000 barils en janvier.

Dans l'actualité des valeurs, le groupe Seb (+10%) annonce l'acquisition de 100% des activités de Wilbur Curtis, n°2 américain du café filtre professionnel, opération soumise aux approbations réglementaires d'usage et qui devrait être finalisée en février 2019.
Les investisseurs se ruent également sur les équipementiers auto avec +10,5% sur Plastic Omnium et +6,4% sur Faurecia, et +5,8% sur Valéo qui, à l'occasion du CES 2019 de Las Vegas, a fait part de la signature d'un accord de partenariat avec Mobileye, en vue du développement et de la promotion d'une nouvelle norme de sécurité pour les véhicules autonomes.

Air France-KLM (-2,7%) fait part d'un trafic passage total en hausse de 3,9% au titre du mois de décembre 2018 (à 100 millions de passagers en rythme annuel), sur la base d'une capacité en progression de 4,4%, ce qui a abouti à un coefficient d'occupation en retrait de 0,4 point à 85,7%.


Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.