Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Iliad: Free ne se livre pas à la guerre des prix

(CercleFinance.com) - Avec une hausse de l'ordre de 5% ce midi à la Bourse de Paris, l'action Iliad compte parmi les plus fortes progressions d'un indice large SBF 120 en berne de 0,7%.
Remontée vers 125 euros, l'action de la maison mère de l'opérateur télécoms Free semble confirmer que les 100 euros sur lesquels elle avait rebondi au début de l'automne constituent un plancher.

En effet, le groupe toujours contrôlé par Xavier Niel continue sa contre-offensive commerciale afin de tenter de regagner les clients qu'il a perdus - une première pour celui qui fut longtemps désigné comme le "trublion des télécoms" en France - depuis le début de l'année, face aux "prix cassés" pratiqués notamment par son concurrent SFR. Mais pas seulement.

Ce matin, dans une "keynote" très attendue, Free a dévoilé ses nouvelles offres dans le très haut débit "fixe". Il s'agit de la Freebox One et de la Freebox Delta qui, au-delà du désormais classique "triple play", mettent l'accent sur les nouveautés "high tech" : vidéo 4K, VOD avec l'abonnement Netflix Essentiel intégré, fibre optique avec la technologie 10G, plus rapide, pour la Freebox Delta... Et même, dans le cas de la Freebox Delta, un "player" en plus du modem avec une enceinte Devialet, un disque dur de 1 To...

On remarque d'emblée que ces nouvelles offres ne se situent pas au bas de la gamme de Free : la Freebox One est proposée au tarif promotionnel - pour les 100.000 premiers abonnés - de 29,99 euros par mois, avec un engagement d'un an, puis 39,99 euros au-delà. La Freebox Delta, elle, est proposée 49,99 euros mensuels plus 480 euros (payables suivant différentes modalités) pour le "player", tarif "premium" s'il en est.

Bref, Free n'entend pas combattre dans le "fixe" en sacrifiant le fameux ARPU (revenu mensuel moyen par client), puisque ces deux offres comptent parmi ses propositions les plus chères. Même si on ne sait pas quel accueil leur sera réservé par les clients, force est de constater que Free n'a pas l'intention - contrairement à Altice Europe - de sacrifier ses marges.

Bien évidemment, la hausse du titre Iliad tient aussi au retour des rumeurs insistantes de concentration du secteur des télécoms en France, surtout depuis que la Commission européenne a avalisé la fusion de deux opérateurs aux Pays-Bas. Ce qui constituerait, là encore, un bon point pour les marges.

EG


Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.