Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

CAC40: des gains mais amoindris par le tassement de W-Street

(CercleFinance.com) - Les gains se sont érodés en Europe entre 17H15 et 17H35 alors que Wall Street perdait un peu de sa vélocité haussière avec des indices US réduisant de moitié leurs gains, après un "coup de chapeau" (à la trêve douanière sino-américaine) initial.

Le CAC40 engrange tout juste +1%, un peu en-deçà de la moyenne européenne de +1,3% (l'E-Stoxx50 affiche 3.205 en clôture grâce à Francfort (+1,8%) et Milan (+2,2%).

A Wall Street, l'euphorie a été tempérée par la contreperformance des dépenses de construction qui ont reculé de 0,1% en octobre 2018 (tout comme le mois précédent) alors qu'un sursaut de +4% était attendu.
Le Dow Jones ne gagne plus ce soir que 0,6% (sous 25.700 contre 26.000 à l'ouverture) et le Nasdaq +0,9%.

Les marchés ont salué l'accord de Buenos Aires qui semble éloigner, au moins temporairement, le spectre d'une escalade des tensions commerciales.

Après des mois de guerre commerciale, le président américain Donald Trump et le président chinois Xi Jinping ont en effet conclu une sorte d'armistice durant le G20 - un accord d'une durée de 90 jours qualifié (sans surprise, puisque c'est le terme qu'il emploie pour 90% de ses actes politiques) de "great success" par Donald Trump sur le réseau social Twitter.

Le président américain s'est ainsi engagé à ne pas relever à 25% les droits de douane sur quelque 200 milliards de dollars de produits chinois importés en date du 1er janvier.
En contrepartie, Pékin a manifesté l'intention d'acheter une quantité "significative" de marchandises américaines, notamment dans l'énergie, les produits agricoles et l'industrie, afin de rééquilibrer le solde commercial entre les deux pays, qui ambitionnent de trouver un accord sur le commerce d'ici une période de 90 jours.

"Le cessez-le-feu trouvé entre la Chine et les Etats-Unis (...) lève l'un des principaux obstacles à la tenue d'un rallye de Noël. La prochaine étape, mais qui semble moins effrayer les investisseurs, est le vote du Parlement britannique sur l'accord trouvé entre Londres et l'UE concernant le Brexit prévu la semaine prochaine", analysent ce matin les équipes de Saxo Banque.

Au cours d'une semaine plutôt calme, les investisseurs surveilleront par ailleurs de près les derniers chiffres américains de l'emploi vendredi.

Ce matin, plusieurs indices d'activité PMI ont cependant été publiés.

Le secteur manufacturier français a ainsi enregistré sa plus faible croissance depuis vingt-six mois en novembre, au vu de l'indice PMI IHS Markit de l'industrie manufacturière qui se replie de 51,2 en octobre à 50,8. Ce repli du taux d'expansion résultant d'une baisse des nouvelles commandes (la première depuis septembre 2016) et de l'emploi. Parallèlement, les fabricants signalent notamment la plus forte hausse de leurs coûts depuis neuf mois.

L'indice PMI final pour l'industrie manufacturière de l'Eurozone se replie également, de 52,0 en octobre à 51,8 en novembre (l'estimation flash avait évoqué pour sa part 51,5). Bien qu'il se maintienne au-dessus de la barre de 50 pour le 65e mois consécutif, cet indice affiche son plus bas niveau depuis août 2016. La confiance des entreprises se maintient par ailleurs à son plus bas niveau depuis environ six ans.
En Chine, le PMI "Caixin" stagne en novembre à 50,2 (contre 50,1 en octobre, un mois pourtant amputé d'une semaine de congé ("Golden week").

Du côté des changes, l'euro est bien orienté, gagnant +0,4%, à 1,1360 dollar. Le Brent reprend +3,5% mais termine assez loin de ses sommets du jour (à 60,8$ contre 62,6$ soit +6% sur des rumeurs de réduction de la production par l'OPEP lors de la réunion de 5 au 7 décembre à Vienne).

S'agissant des valeurs dans l'actualité, priorité au luxe avec Kering +7,7% et LVMH (+5%)... comme d'habitude lorsque la tendance se remet au beau fixe).

Total indique que Hanwha Total Petrochemical, sa joint-venture détenue à parts égales avec Hanwha, va investir près de 500 millions de dollars afin de poursuivre le développement de sa plateforme intégrée raffinage-pétrochimie de Daesan, en Corée du Sud. Cet investissement permettra d'augmenter de près de 60% sa capacité de polypropylène, pour atteindre 1,1 million de tonnes par an d'ici fin 2020. Simultanément, la capacité d'éthylène augmentera de 10% pour atteindre 1,5 million de tonnes par an.

Le titre du géant pétrolier est bien orienté, +2,5%. Technip également dopé par le pétrole (+4%) s'adjuge plus de 5,5%.

Le secteur automobile avance également à la veille de la réunion entre les conseillers économiques de la Maison Blanche et les constructeurs allemands: Renault, PSA, Michelin stagnent, Faurecia (+5,6%) et Valeo (+8%) ont en revanche été plébiscité.

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.