Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Marché: l'euro/dollar stable, les Etats-Unis en vue

(CercleFinance.com) - Mardi midi sur le marché des devises, la monnaie unique européenne restait quasi-inchangée en se traitant 1,1402 dollar (- 0,09%), une tendance peu marquée qui vaut également contre ses autres grandes contreparties.
Les opérateurs attendent les résultats des élections législatives américaines de mi-mandat et l'issue du FOMC de la Fed.

Les inquiétudes relatives à la guerre commerciale venue des Etats-Unis demeurent en retrait, bien qu'elles n'aient pas disparu. "Xi a annoncé que la Chine va abaisser encore plus ses droits de douane et que les importations de produits et de services vont dépasser respectivement 3.000 milliards dollars et 1.000 milliards de dollars au cours des 15 prochaines années", saluent les analystes de Saxo Banque, qui évoquent des "concessions chinoises plutôt bienvenues".

Mais ce n'est pas la seule raison de la reprise de la monnaie unique. Après plusieurs semaines de hausse, le billet vert consolide sur le marché des changes, ce qu'un opérateur parisien attribue à des "prises de bénéfices avant les élections" de mi-mandat aux Etats-Unis.

"La seule certitude que nous pouvons avoir, c'est que la volatilité va certainement s'exacerber une fois le résultat connu et, qu'au préalable, beaucoup d'investisseurs vont opter pour la prudence. Les derniers sondages ont indiqué que la Chambre des représentants pourrait tomber aux mains des démocrates tandis que le Sénat resterait contrôlé par les républicains", commente Saxo Banque.

Autre facteur de prudence de la part des cambistes : le prochain FOMC, le comité de politique monétaire de la Fed, commencera demain et se terminera le 8 novembre, sans conférence de presse ni mise à jour des projections macro-économiques cette fois-ci.

Notons que la version définitive de l'indice d'activité IHS Markit pour l'Eurozone est ressortie ce matin à 53,1 points en octobre, soit un point de moins qu'en septembre. Il s'agit cependant de la "plus faible croissance économique de la zone euro depuis plus de deux ans", ainsi que du chiffre le plus faible depuis septembre 2016.

L'économiste principal d'IHS Markit, Chris Williamson, évoque "un début de quatrième trimestre décevant pour le secteur privé de la zone euro". "Le ralentissement économique qui accompagne la baisse des exportations, elle-même liée à la montée des tensions commerciales et à l'imposition de tarifs douaniers, s'est intensifié sous l'effet des incertitudes politiques grandissantes, de l'aversion croissante au risque et d'un durcissement des conditions financières", ajoute-t-il.

Soit, mais le chiffre final s'avère un peu supérieur à l'estimation antérieure (52,7), que le consensus s'attendait à voir confirmée.


EG



Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.