Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Valeo: tient la tête du rebond des valeurs automobiles

(CercleFinance.com) - Plus forte hausse de l'indice CAC 40, l'action Valeo (+ 9%) tenait également la tête du SBF 120, suivie des deux autres grands équipementiers automobiles français, Plastic Omnium et Faurecia, qui prennent chacun 8% environ.
Renault, Peugeot et Michelin ne sont pas bien loin, avec des autres de 3 à 4%.

Il n'est rien de dire que le compartiment automobile de la Bourse de Paris a souffert : depuis le début de l'année, l'indice sectoriel EuroStoxx Automobiles & Parts a perdu près de 20% de sa valeur, alors que l'indice généraliste de la zone euro, l'EuroStoxx 50, ne cède "que" 7,5%.

Les causes de cette chute sont maintenant bien connues : il s'agit d'abord de la contraction que connaît le marché automobile de Chine, devenu le premier au monde, depuis l'été. Un phénomène dont les marchés ont progressivement tenu compte. Puis l'Europe a été pénalisée par l'entrée en vigueur des nouveaux protocoles de test d'émission des véhicules (dits WLTP) à compter du 1er septembre, ce qui a entraîné une hausse des ventes par anticipation (probablement suivant des prix abaissés) avant cette date, puis une baisse après.

La sanction boursière infligée à Valeo, tombé sous les 23 euros à la fin du mois dernier, a été amplifiée par plusieurs abaissements de ses prévisions annuelles par le groupe. Ainsi, quoique remonté dans la zone des 30 euros, l'action Valeo perd toujours la moitié de sa valeur depuis fin 2017.

Comment expliquer le rebond du secteur ces derniers jours ? D'un point de vue général, les marchés réagissent notamment au tweet de Donald Trump selon lequel les négociations commerciales avec la Chine, que l'on croyait au point mort, avancent de manière satisfaisante. Ce qui pourrait présager de bonnes nouvelles lors du sommet du G20 qui se tiendra à Buenos Aires. Sinon d'un accord.

D'un point de vue sectoriel, cette semaine, l'équipementier automobile allemand Schaeffler a à son tour lancé un avertissement sur ses ventes et ses résultats pour 2018. Comme tel avait été le cas, quelques jours plus tôt, du suédois Autoliv et de Goodyear, le géant américain des pneumatiques.

Soit, mais du côté des constructeurs, donneurs d'ordres des équipementiers, l'américain General Motors a fait état de bons chiffres trimestriels et s'est montré plus optimiste pour la fin de l'année. Idem pour son concurrent japonais Honda.

Autre élément de soutien pour Valeo : la valorisation du groupe. En un an, la prévision moyenne de bénéfice par action Valeo pour 2018 a chuté de 33%, à 3,21 euros, celle pour 2019 subissant un sort comparable, pour s'établir à 3,72 euros. En somme, le PER pour 2019 est tombé à 8 fois avec un rendement qui devrait dépasser les 5%. Et malgré tout, les profits devraient augmenter de plus de 15% l'année prochaine.

EG




Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.