Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Marché: les bourses européennes hésitantes ce matin

(CercleFinance.com) - Les opérateurs du Vieux Continent ont de nombreuses raisons de se méfier : économie chinoise, taux longs aux États-Unis, politique budgétaire italienne.
.. Conséquence, les places de marché européennes s'affichent au mieux ce matin en toute petite hausse, au lendemain d'une journée marquée par un recul généralisé.

Ainsi, c'est du côté de Paris que l'on trouve le plus de vert : le CAC 40 gagne en effet, peu après 11 heures, +0,2%. Londres est à l'équilibre, alors que le DAX recule pour sa part légèrement, de -0,1%.

"L'environnement de marché reste négatif, sous l'effet des craintes concernant l'économie chinoise. Néanmoins, le vrai baromètre du risque semble être l'évolution des taux longs aux Etats-Unis au-dessus du seuil de 3,2%. Si le mouvement se poursuit, le plancher de 3,4% pourrait être atteint dès 2019 à en juger par l'analyse technique. Le mois d'octobre est habituellement un mois risqué pour les marchés actions, cela semble être confirmé jusqu'à présent", note ce matin Saxo Banque.

"Le risque politique pourrait aussi de nouveau peser sur les cours, à la faveur de la balance commerciale allemande qui constitue un sujet d'intérêt certain étant donné que l'administration Trump a régulièrement dénoncé l'énorme excédent commercial du pays. Il n'est donc pas exclu que cette donnée macroéconomique qui, d'habitude, passe inaperçue dans les salles de marché soit scrutée de près par les investisseurs."

Justement, la balance commerciale allemande : selon les données ajustées de variations saisonnières et calendaires de Destatis, l'Allemagne a généré un excédent commercial de 18,3 milliards d'euros au mois d'août, à comparer à 15,9 milliards en juillet (15,8 milliards en estimation initiale).

L'office fédérale des statistiques précise que cette augmentation du surplus commercial d'un mois sur l'autre traduit une diminution de 2,7% des importations allemandes, alors que les exportations sont restées à peu près stables (-0,1%).

Du côté des valeurs, Ceconomy a lancé hier dans la soirée un nouvel avertissement sur ses résultats 2017/2018. Résultat ? Une chute de plus de 18% du titre ce matin à la Bourse de Francfort. Le distributeur allemand d'électronique grand public aux enseignes MediaMarkt et Saturn, qui avait déjà réduit ses projections le 18 septembre, table désormais sur un EBITDA de l'ordre de 630 millions d'euros, et non plus de 680 à 710 millions d'euros, à comparer avec 714 millions en 2016/2017.

Le résultat d'exploitation s'annonce pour sa part autour de 400 millions d'euros, et non plus entre 460 et 490 millions, après 494 millions hors exceptionnels en 2016/2017. Hors effets de changes et de périmètre, Ceconomy attend un CA annuel en hausse de 0,2% "environ".

Givaudan recule de 1,9% à Zurich, à la suite de la présentation par le fournisseur de parfums et arômes d'un chiffre d'affaires de 4,07 milliards de francs suisses au titre des neuf premiers mois de 2018, en hausse de 8,4% (+5,7% en données comparables).

UBS confirme ce matin son conseil d'achat sur l'action du conglomérat allemand Siemens (-0,3% ce matin), ainsi que l'objectif de cours à 12 mois de 138 euros. Ce qui augure d'un potentiel de hausse de l'ordre de 30%.


Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.