Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Marché: l'euro teste toujours les 1,15 dollar

(CercleFinance.com) - Vendredi midi sur le marché des devises, la monnaie unique européenne était bien partie pour terminer la semaine sur une baisse de l'ordre de 1% face à sa contrepartie américaine.
A cette heure, l'euro se tasse 0,16% à 1,1495 dollar, tout en suivant des tendances similaires contre le yen et le sterling, et en restant neutre face au franc suisse.

La principale devise du Vieux Continent est pénalisée dans deux facteurs politiques : d'abord les difficiles négociations du Brexit, qui risquent fort de déboucher sur une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sans accord commercial.

Si le Royaume-Uni ne fait pas partie de la zone euro, il s'agit néanmoins d'une des plus importantes économies de la région. Cette semaine d'ailleurs, l'agence de notation crédit Moody's a indiqué qu'un "hard Brexit" ferait encourir des "risques significatifs" au secteur de l'aéronautique et de la défense, qui compte le motoriste Rolls-Royce outre-Manche, mais Airbus, Safran, MTU ou encore Leonardo en zone euro.

Autre élément : le risque italien en raison du projet de budget en cours de discussions. Certes, les dernières informations en provenance de Rome semblent plus rassurantes que les premières, mais rien n'est fixé. Les "remous italiens ressurgissent ponctuellement", indiquent d'ailleurs les analystes de Saxo Banque.


"La baisse du déficit prévue après 2019 semble soulever quelques questions puisque la cible évoquée pour 2021 est toujours deux fois supérieure à la cible initiale pour 2019", ajoutent les spécialistes, d'autant que "les prévisions de croissance sont audacieuses, au-dessus de 1,5% pour la période 2019-2021".

Autre élément pesant sur l'euro : le creusement du "spread" transatlantique. Depuis le début de l'année, le taux long américain à dix ans est grimpé de 2,40 à 3,20%, alors que le Bund allemand équivalent ne passait que de 0,43 à 0,55%. La confiance de la Fed dans la santé de l'économie américaine - et donc dans de futures hausses de taux courts - ne fait que se renforcer, d'où la tension des taux aux Etats-Unis qui porte mécaniquement le dollar.

A suivre cet après-midi sur l'agenda statistique aux Etats-Unis : le rapport mensuel sur l'emploi. Selon le consensus, 185.000 postes non agricoles ont dûs être créés en septembre, après 201.000 le mois précédent. Le taux de chômage est attendu en baisse de 3,9 à 3,8%.

EG



Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.