Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Marché: les bourses européennes en ordre dispersé

(CercleFinance.com) - Alors que s'est ouverte la période des résultats des entreprises aux États-Unis (Bank of America a notamment fait état de résultats supérieurs aux attentes), les places de marché européennes ont du mal à trouver une direction commune en ce début de semaine.


Le DAX (Francfort) avance en effet de 0,2%, pendant que le FTSE 100 (Londres) recule nettement (-0,9%), bien plus que Paris (-0,2%), qui ne profite pas d'un effet "coupe du monde".

"Le marché boursier se réveillera vraiment demain à la faveur du discours très attendu de Powell, président de la Fed, à 16h qui aura lieu devant la Commission bancaire du Sénat et portera sur la politique monétaire et l'économie. Il y aura essentiellement deux éléments à surveiller : l'impact potentiel du regain du protectionnisme sur l'économie et également la hausse de l'inflation", analysait ce matin Saxo Banque.

"Récemment, la Fed a semblé plutôt minimiser l'impact sur la croissance et la direction de la politique monétaire de la 'guerre commerciale'. Il est probable que Powell sera encore assez rassurant à cet égard. En revanche, les attentes sont plus élevées concernant le niveau de l'inflation. En juin, l'inflation a atteint son plus haut niveau depuis six ans, à 2,9% sur un an, essentiellement du fait d'une hausse des prix de l'énergie."

Les investisseurs guetteront également une éventuelle aggravation des tensions commerciales entre les États-Unis et leurs partenaires commerciaux. Ce weekend, Donald Trump a en effet déclaré que l'Union européenne et la Chine étaient des "ennemis" des États-Unis, dans une interview diffusée la veille de sa première rencontre bilatérale avec Vladimir Poutine à Helsinki.

"Je pense que nous avons beaucoup d'ennemis. Je pense que l'Union européenne est un ennemi, avec ce qu'ils nous font sur le commerce. Bien sûr on ne penserait pas à l'Union européenne, mais c'est un ennemi", a ainsi estimé Donald Trump... qui a tout de même pris le temps de féliciter la France pour son second titre de champion du monde sur Twitter, à grand renfort de "great", "extraordinary" et autres habituels "best" - adjectifs destinés, également, à Vladimir Poutine pour l'organisation de l'événement.

Du côté des statistiques, d'après les premières estimations pour le mois de mai 2018, la zone euro a enregistré un excédent de 16,5 milliards d'euros de son commerce international de biens avec le reste du monde, contre +19,3 milliards en mai 2017.

Eurostat, qui publie ces chiffres, précise que les exportations de biens de la zone vers le reste du monde se sont établies à 189,6 milliards d'euros, en baisse de 0,8%, les importations depuis le reste du monde augmentant pour leur part de 0,7%, à 173,1 milliards.

En attendant que les Bleus descendent les Champs-Élysées vers 17h00, les investisseurs viennent de découvrir - sans manifester la moindre émotion - un indice Empire State de la Fed de New York supérieur aux attentes à 22,6 contre 22 attendu.

Mais le chiffre le plus important concernait les ventes de détail aux États-Unis : elles ressortent parfaitement conformes aux attentes, à +0,5% en donnée brute et +0,4% hors automobile.

Dans l'actualité des valeurs, le titre Altice recule d'un peu plus de 1% cet après-midi, après une matinée en territoire positif. Altice Europe a annoncé ce lundi matin avoir procédé avec succès au refinancement d'une partie de sa dette.

Ainsi, la maturité moyenne de la dette d'Altice France a été portée de 6,4 à 6,8 ans, pour un coût moyen pondéré de 4,9%.

La Commission européenne a annoncé vendredi l'ouverture d'une enquête approfondie visant à examiner le projet de rachat d'Alstom par Siemens. La Commission craint que la concentration ne réduise la concurrence pour la fourniture de plusieurs types de trains et de systèmes de signalisation. Fortunes diverses pour les actions des deux entreprises ce matin : légère hausse pour Siemens (+0,2%), franche baisse pour Alstom (-2,3%).

Renault a annoncé avoir vendu, durant le premier semestre de l'année, quelque 2,1 millions de véhicules (+9,8% par rapport à la même période en 2017) dans le monde, un "record de ventes à l'international" selon le groupe français. Titre en hausse peu après 11h30, à +0,4%.

La plus grosse actualité micro-économique concerne Airbus qui engrange plusieurs grosses commandes au Salon aéronautique de Farnborough. Le titre est stable à Paris (+0,1%).


Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.