Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Taux: beaucoup de 'stats' et comme souvent, peu de mouvement

(CercleFinance.com) - Beaucoup de statistiques ce vendredi, et très peu de mouvement sur les marchés obligataires: une toute petite journée en réalité au lendemain d'une séance agitée, avec un "grand écart" entre le Nord et le Sud, en mode "aversion pour le risque".


Nos OAT se dégradent à la marge de +0,8Pt de base à 0,7130% et les Bunds également, à 0,339%.
Après la vague de liquidation de la veille et quasiment +20Pts de rendement, les BTP italiens se ressaisissent symboliquement avec -3Pts à 2,72% (soit +11Pts de base hebdo)..
En, revanche, les "bonos" espagnols se dégradent encore de +14,5Pts à 1,362% (soit +6Pts hebdo).

En ce qui concerne les chiffres "macro", c'était la journée des "PMI"
(indices avancés d'activité): il sont plus encourageants dans la zone euro (après 4 mois de décrue remettant en question les perspectives de croissance anticipées en début d'année).

Les indices PMI de la France et de la zone euro sont ressortis en hausse ce vendredi matin.

Se redressant de 54,2 en mai à 55,6 ce mois-ci, l'indice désaisonnalisé flash composite IHS Markit de l'activité globale en France bénéficie de l'accélération du PMI des "services" de 54,8 vers 56,4 tandis que le
PMI manufacturier ressort en fois de plus en baisse de 53,9 vers 53,1.

Par ailleurs, d'après l'estimation flash, l'indice PMI IHS Markit sur l'Eurozone se redresse de 54,1 en mai à 54,8 en juin, son plus haut de 2 mois, signalant ainsi une légère reprise de la croissance dans le secteur privé de la zone euro, le rythme d'expansion n'ayant toutefois pas retrouvé son niveau élevé du début de l'année.
Les "services" sont en hausse de 53,8 vers 55 alors que le secteur manufacturier continue de perdre du terrain, à 55 contre 55,5.

Petit bémol ce soir puisque l'INSEE valide une croissance de seulement +0,2% en france au 1er trimestre, et surtout, une chute de -0,6% du pouvoir d'achat: ceci explique peut-être cela.

Aux Etats Unis en revanche le PMI Composite se tasse à 56 en juin, contre 56,6 en mai, le secteur manufacturier subit le plus net coup de frein... mais les T-Bonds ne réagissent pas et se maintiennent à 2,905%, soit -1,5Pt hebdo, autant dire, une parfaite stabilité.

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.