Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Pétrole: la prime de risque géopolitique s'installe

(CercleFinance.com) - Vendredi midi en Europe, le prochain contrat à terme sur le baril de Brent de mer du Nord restait inchangé à 77,5 dollars, le WTI américain prenant 0,2% à 71,5 dollars.


Les cours du pétrole restent perchés sur leurs plus hauts niveaux depuis la fin de l'année 2014 "alors que des tensions entre Israël et l'Iran ont avivé les inquiétudes sur les risques au Moyen-Orient", commentent ce matin des analystes parisiens. En effet, l'animosité dont fait preuve l'administration Trump à l'égard de l'Iran, et les échanges de tirs entre Israël et des éléments militaires soutenus par l'Iran en Syrie suscitent l'inquiétude.

D'un point de vue fondamental, le rétablissement des sanctions américaines contre Téhéran pourrait faire chuter les exportations de brut de cet important membre de l'Opep. De plus, l'Iran contrôle l'une des deux rives du détroit d'Ormuz, par lequel transitent nombre de 'tankers' qui vont et viennent des nombreux ports pétroliers que compte le golfe arabo-persique.

Selon WisdomTree Investments, il faut savoir raison garder : certes, les sanctions américaines contre l'Iran risquent de réduire un peu plus une offre mondiale de brut déjà tendue en raison de la politique restrictive de l'Opep, et de la situation difficile du Venezuela.

Certes, "à ce jour, les Etats-Unis n'importent pas de pétrole iranien". Mais depuis 2016, les sanctions américaines ne frappent plus les sociétés étrangères qui négocient du pétrole iranien en dollar. Ce qui a d'ailleurs permis aux exportations iraniennes d'or noir de se reprendre depuis lors.

Aujourd'hui, l'unanimité internationale contre Téhéran qui prévalait jusqu'en 2016 n'est plus de mise. La Chine, qui est également signataire de l'accord nucléaire dénoncé par les Etats-Unis, l'Inde et l'Europe ne sont pas sur la ligne américaine. Bref, selon WisdomTree, la "solitude" relative des Etats-Unis sur le dossier iranien devrait entraîner un recul du cours du brut sur ses niveaux actuels.

Cela étant, terminent les spécialistes, "nous ne pensons pas que la prime géopolitique qui s'est formée ces derniers mois (sur le cours du pétrole, ndlr) se dissipera complètement", tant les sujets géopolitiques difficiles restent nombreux actuellement. En outre, le "retour diplomatique" des Etats-Unis au Moyen-Orient reste un facteur de risque. Si l'Iran venait lui-même à dénoncer l'accord nucléaire, le "chaos" régional est envisageable, suppute WisdomTree Investments.

EG


Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.