Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Saint-Gobain: la Bourse salue la fin du conflit avec Sika

(CercleFinance.com) - En tête de l'indice CAC 40 ce matin, l'action Saint-Gobain (+ 2,3%) saluait la fin du conflit qui vient d'être annoncée dans l'inextricable dossier Sika.
Certes, le groupe français de matériaux de construction ne prendra pas le contrôle du suisse, mais il en devient le premier actionnaire dans le cadre de relations désormais apaisées. Tout en empochant plus de 600 millions d'euros de plus-value.

Les actionnaires de Sika en profitent aussi puisqu'à Zurich, l'action prend 10% environ, non loin de son sommet historique.

Pour mémoire, le 8 décembre 2014, le groupe français annonçait un projet de prise de contrôle du spécialiste suisse des produits chimiques pour la construction Sika. Ce dernier passait par l'acquisition, auprès du holding Schenker Winkler (SWH) de la famille fondatrice Burkard, d'une participation 16,1% du capital de Sika à laquelle était associée 52,4% des droits de vote moyennant 2,75 milliards de francs suisses. Aucune OPA n'était envisagée sur le solde du capital.

Mais la direction de l'entreprise suisse s'est élevée avec force contre ce projet (et donc contre les Burkard comme contre Saint-Gobain), et il n'est jamais entré en vigueur. Sika a en outre été rejointe par nombre d'actionnaires activistes et une série de procès a alors été intentée. Depuis lors, l'affaire semblait au point mort, chacun campant sur ses positions.

Trois ans et demi plus tard, ce 11 mai 2018, un 'deal' compliqué met un terme au différend : tout d'abord, Saint-Gobain reprend SWH contre 3,22 milliards de francs, et les Burkard sortent donc du capital de Sika. Saint-Gobain/SWH revend à Sika près de 7% de son propre capital, qui sera annulé, contre 2,08 milliards de francs, soit une prime d'environ 800 millions de francs sur le cours du 4 mai. Enfin, Sika va instaurer une classe unique d'action sur le principe "une action, un vote".

Bref, Saint-Gobain devient (enfin) actionnaire de Sika, avec une part de 10,75% du capital qu'il s'est engagé à conserver au moins deux ans. Le groupe français est ainsi le premier à figurer au tour de table de Sika, qui pèse environ 21 milliards de francs suisses (17,5 milliards d'euros environ) en Bourse de Zurich, à comparer avec 25 milliards d'euros pour Saint-Gobain à Paris. Et Saint-Gobain va au passage réaliser une plus-value de plus de 600 millions d'euros.

L'accord met également fin aux litiges en cours et les deux groupes promettent "d'étendre leurs relations existantes". Le PDG de Saint-Gobain Pierre-André de Chalendar, évoque "une issue très positive", sentiment que partagent Paul Hälg, président du conseil d'administration de Sika, son directeur général Paul Schuler, et le représentant des Burkard, Urs Burkard.

EG


Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.