Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Tarkett: aligne les déconvenues depuis un an environ

(CercleFinance.com) - C'est une violente correction que vient de subir l'action Tarkett : alors qu'au tout début mois de juin 2017, son cours flirtait avec les 45 euros, le titre vient de renouer, vers 21 euros, avec des niveaux qui, s'ils ne sont pas ses planchers historiques, le renvoient à ses plus bas depuis début 2016.
Le voilà vers 24 euros ce midi. Maintenant qu'il a perdu près de la moitié de sa valeur en un an, où va le titre qui, en 2013, avait été introduit en Bourse à 29 euros ?

Voilà près d'un an que le spécialiste des revêtements de sols aligne les contrariétés. Il s'est d'abord agi, début juillet 2017, de l'annonce du départ de l'emblématique patron du groupe durant la dernière décennie, Michel Giannuzzi. Ce dernier avait mené à bien le développement du groupe depuis des années, l'IPO, et avait réussi à surmonter, en 2014/2015, les difficultés du groupe à la suite de la crise politique et économique avec la Russie, l'un de ses marchés clés. A compter du 1er septembre 2017, Glen Morrison, patron du groupe pour l'Amérique du Nord, allait prendre sa place, était-il indiqué au début de l'été dernier.

Le 18 juillet 2017, on apprenait que M. Giannuzzi allait occuper (à compter de septembre) le poste de PDG de Verallia Packaging. Puis le 20 juillet, Tarkett faisait état de la constitution d'une provision de 150 millions d'euros en vue de l'issue de l'enquête de l'Autorité de la concurrence sur le "cartel du lino". Le coût pour le groupe sera finalement de 165 millions, ce qui a plongé ses comptes 2017 dans le rouge.

Par la suite, et en dépit du maintien des prévisions, la hausse continue du pétrole et des matières premières a instillé le doute chez les investisseurs. Tarkett a d'ailleurs revu plusieurs fois en hausse l'impact négatif des matières premières, tout en mettant en place des hausses de prix, des économies et des 'initiatives de croissance'. Et en maintenant ses projections.

Dans un premier temps, la hausse des ventes à données comparables a tenu, tant et si bien qu'elle atteint 4,8% en 2017, dont une pointe à près de 7% durant le dernier quart de l'année. Soit, mais au 1er trimestre 2018, non seulement l'effet de changes a été très négatif, mais la croissance organique s'est volatilisée (+ 0,1%). Certes, le T1 n'est pas le plus significatif pour le groupe et des conditions climatiques difficiles ont retardé nombre de chantiers en Europe. L'activité de groupes comme Somfy et Thermador en porte également la trace. Reste que chez Tarkett, la zone EMEA, qui concentre près de 40% du CA, s'est contractée de près de 5% sur le trimestre.

De plus et malgré les hausses de tarifs, l'effet prix a à peine joué au T1, alors que les frais généraux augmentaient sensiblement. Bref, l'EBITDA trimestriel a chuté de chuté de 42% à 29,8 millions, manquant d'une bonne dizaine de millions de consensus. La marge tombe de 8,4 à 5,2%, bien loin du niveau normatif supérieur à 12% que le groupe vise toujours à terme. Sans aucune chance, désormais, qu'il soit atteint cette année.

Après cette déconvenue, nombre d'analystes ont jeté l'éponge, comme Bryan Garnier et Oddo BHF, qui ont révoqué leurs conseils d'achat. Arguant d'un T1 relativement peu significatif, Société générale se tient à son conseil positif antérieur, avec une cible de l'ordre de 40 euros. Quand JPMorgan profite de l'occasion, lui, pour passer acheteur en visant 32 euros (contre 35 euros précédemment).

Prochain événement sur l'agenda de Tarkett : les comptes semestriels, au soir du 25 juillet prochain.

EG


Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.