Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Marché: calme plat des devises avant la BCE

(CercleFinance.com) - Mardi midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne restait presque parfaitement stable face à ses principales contreparties, notamment le billet vert américain : + 0,03% à 1,2204 dollar.
Rappelons que la principale devise du Vieux Continent a perdu 1,3% de sa valeur ces huit derniers jours.

Le dollar reste soutenu par le regain de tension des taux longs américains : le rendement du T-Note à dix ans se traite ce midi 2,9640%, soit à proximité immédiate du record de 2,9750% atteint hier, du jamais vu depuis janvier 2014.

"Les taux remontent essentiellement sur une hausse des anticipations d'inflation et non une remontée des taux réels, qui pourrait traduire des anticipations de croissance américaine plus forte", commente ce matin un analyste parisien.

Autre facteur de hausse du dollar : "l'apaisement des tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, mais aussi avec la Chine", alors que certains opérateurs redoutent une "guerre commerciale".

La Banque Postale AM indique de son côté qu'après la réforme fiscale mise en place aux Etats-Unis en début d'année, "le déficit du gouvernement fédéral devrait atteindre 804 milliards cette année contre 665 milliards sur l'exercice fiscal précédent. Il devrait dépasser les 1.000 milliards de dollars en 2020".

De plus, après le relèvement du fameux "plafond" par le Congrès, et en raison de la reconstitution d'une marge de manoeuvre budgétaire, la dette fédérale devrait augmenter de pratiquement 1.000 milliards de dollars en 2018. "Le problème est le manque d'appétit pour les Treasury des étrangers", alors que ces derniers ont absorbé en moyenne 43% de l'accroissement de la dette fédérale entre 1990 et 2012, ajoute LBP AM. Or depuis 2013, les investisseurs étrangers sont globalement devenus vendeurs nets.

Bref, "il semble qu'il y ait un vrai risque de déséquilibre, ce qui pousserait les taux à la hausse, et probablement le dollar à la baisse. Le risque de dérapage des marchés dans ce cas est loin d'être négligeable", termine LBP AM.

Par ailleurs, la réunion du conseil des gouverneurs de la BCE se terminera jeudi sur la conférence de presse de Mario Draghi. Aucun changement de pied n'est attendu, mais le discours du patron de la banque centrale européenne sera cependant suivi de près, et incite pour l'heure à l'attentisme.

Ce qui fait passer au second plan les statistiques de la matinée, notamment le repli (à 102,1 points, contre 102,8 attendus et 103,3 précédemment) de l'indice Ifo mesurant le climat des affaires en Allemagne pour le mois d'avril.

EG


Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.