Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Wall Street: s'emballe à la hausse, le Nasdaq bat un record

(CercleFinance.com) - Quelle fin de semaine ! quel emballement haussier pour des chiffres de l'emploi US presque trop beaux pour être vrai.
..

Mais Wall Street n'avait pas envie de creuser la question et a pris les +313.000 créations d'emplois pour argent comptant (du rarement vu pour un mois de février depuis une décennie, avec plus de 11.200 nouveaux jobs par jour, le mois de février n'en comptant que 28).

C'est un véritable feu d'artifices haussier mais on retiendra surtout cette spectaculaire détente du "VIX" de -11,5% à 14,05 (après -7% la veille) qui marque un spectaculaire retour de l'appétit pour le risque pur.

Le Dow Jones explose de +1,77% à 25.336 (soit +3,25% hebdo, et aucun titre en repli), le S&P500 affiche +1,74% à 2.787 (+3,5% hebdo) et le Nasdaq surclassee littéralement les autres indices avec +1,8% à 7.561 (nouveau record absolu) à l'issue d'une 6ème séance consécutive de hausse (pour un gain hebdo de +4,2%) et avec moins de 5% de titres en repli.

Wall Street se réjouit de l'ensemble des données relatives au rapport mensuel, aussi bien du montant sensationnel des créations de postes que de la modération des salaires.
La rémunération horaire moyenne n'a augmenté que de 0,1% en février, après avoir progressé de 0,3% en janvier, soit +2,6% en rythme annuel, contre +2,8% en janvier.
Et cerise sur le gâteau, le taux de chômage reste inchangé à 4,1% contre 4,00% anticipé, ce qui devrait rassurer la FED sur le risque de surchauffe lié au "plein emploi".

L'autre grand soulagement provient de ce que les opérateurs relativisent la portée des taxes sur les importations d'acier et d'aluminium aux États-Unis promulguées par Donald Trump jeudi soir: beaucoup de pays vont pouvoir y échapper, notamment les principaux fournisseurs que sont le Canada et le Mexique. En ce qui concerne l'Europe, les Etats Unis étudieront les situations au cas par cas.

Steven Mnuchin, le secrétaire d'état au Trésor (équivalent du ministre des finances), affirme que des règles commerciales plus équitables (au profit des USA) aboutiront à plus de croissance.
Il se sent par ailleurs "très confortable" avec les "fondamentaux" et une croissance qui devrait être plus forte que les marchés ne l'anticipent, il ajoute que le système financier lui paraît très solide.

Un avis qui a dopé les valeurs bancaires comme, Citigroup et Wells fargo +2,7%, JP-Morgan +2,9%.
L'anticipation d'une forte croissance a fait grimper Chevron de +3,4%, General Electric et caterpillar de +2,9%.

Le Nasdaq a pulvérisé ses records dans le sillage d'Alexion +4,7%, Netflix +4,6%, Microchip et Applied Mat +3,8%, Alphabet +3%, Intel +2,9%, Microsoft +2,2%, Apple +1,7%, Facebook +1,6%.

La hausse de +1,5% du baril de WTI a soutenu Range Resources et Chesapeake +4,5% puis Hess +3,8%

Parmi les rares perdant du jour, la faillite et la fermeture probable de la chaîne "Toys'R'US" aux Etats Unis a pesé sur Hasbro -2,1% et surtout Mattel -7,1% (le titre est mal en point depuis plusieurs trimestres).

Enfin, Tesla perd -1,1% alors que des experts de la presse automobile émettent un avis plus que mitigé sur la nouvelle Tesla "Low Cost" et juge que ce véhicule souffre de nombreuses lacunes au niveau de la fabrication, le produit semble indigne de son prix de 40.000$ (en entrée de gamme).

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.