Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

CAC40: échappe à la morosité post-G.Cohn, grâce à Renault

(CercleFinance.com) - Dopé par l'envolée de +5,6% de Renault (possible rapprochement Renault/Nissan selon Reuters.
.. mais Renault vient de démentir), la Bourse de Paris s'offre une belle fin de séance à +0,34% (à 5.188).
Dans le même temps, Wall Street qui avait réduit ses pertes initiales de 50% au cours de la 1ère heure de cotations s'enfonçait plus nettement dans le rouge entre 16H30 et 17H35, avec un Dow Jones à -0,8% et un S&P500 à -0,6%.

L'Euro-Stoxx50 termine sur un +0,6% assez flatteur (compte tenu de l'évolution de Wall Street) grâce à Francfort (+1,1%) et Milan (+1,2%... comme si toutes les difficultés politiques et de créances douteuses allaient être prochainement résolues).

Ce n'est peut-être qu'une coïncidence mais la remontée de 5.150 vers 5.170 s'est enclenchés juste après la publication de l'enquête ADP sur les créations d'emplois dans le secteur privé américain (+235.000, soit autant qu'en janvier mais avec 3 jours en moins: c'est 10.000 de plus que ce que le marché anticipait).
La surprise est moins bonne du côté du déficit commercial américain qui s'est une nouvelle fois creusé en janvier à -56,6Mds$s.

Les économistes prévoyaient au contraire une réduction notable autour de 52,6Mds$ après un chiffre révisé à 53,9Mds$ par le Département du Commerce.

Enfin, la FED d'Atlanta revoit assez nettement à la baisse son objectif de croissance avec un rythme "instantané" de +2,8% contre +3,5% calculé début février.

Mais principal sujet de discussion dans les salles de marchés demeure la démission de Gary Cohn mardi soir et le maintient d'un projet de taxes à l'importation porté par Donald Trump.

"La démission de Gary Cohn, soutien du libre-échange au sein de l'administration Trump, constitue un coup dur pour tous les investisseurs qui considéraient que les sursauts protectionnistes américains n'avaient pas vocation à durer. Avec son départ, c'est le camp du repli sur soi et des barrières tarifaires qui vient de gagner une bataille décisive, mais il n'est pas improbable que le marché réagisse assez négativement, craignant la perspective de guerre commerciale généralisée", commentent ce matin les équipes de Saxo Banque.

L'Euro demeure robuste face au dollar à 1,2400, il reperd néanmoins à 0,2% par rapport à ce matin, tandis que le baril de WTI cède 0,7% à 61,8$ sur le NYMEX.

Enfin, en matière microéconomique, on notera que Maisons du Monde chute de -6,5%, soit la plus forte baisse du SBF 120, sur fond de croissance organique décevante au quatrième trimestre et de prévisions prudentes.
Manitou qui a publié un bénéfice en hausse de +40% et qui se montre très optimiste pour 2018 chute également de -5,1%.

La fin de la séance a été animée par l'emballement à la hausse du titre Renault, repassé brièvement au-dessus des 100E, sur la rumeur -démentie ce soir- d'un rapprochement avec Nissan (pour pour que l'Etat accepte de céder ses 15% au partenaire japonais).
Enfin, après une chute de -50% en une semaine, Technicolor (+16,7%) bénéficie d'une vague de rachats émanant de fonds spéculatifs très engagés sur des stratégies de vente à découvert -depuis plusieurs semaines- et qui s'étaient spectaculairement amplifiées début mars avec la publication de trimestriels peu encourageants.


Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.