Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Wall Street: plus ample rebond depuis août 2015 ou juin 2016

(CercleFinance.com) - Wall Street a vu sa reprise s'accélèrer à la mi-séance, les vendeurs battant largement en retraite : le Dow a gagné jusqu'à +574Pts et en conserve +400 au final (+1,7% à 24.
601), le S&P500 reprend +1,4% et réalise la meilleure performance sur de 2 séances depuis l'immédiat après-"brexit" (pour le Dow Jones, il faut remonter à août 215 pour observer +3% en 48H), le Nasdaq s'adjuge +1,5%.

Le Russel-2000, moins volatil se contente de +0,9%.

Toujours très surveillée depuis lundi dernier, la volatilité s'est nettement contractée : -12% à 25,6 (et un plancher de 24,4 a été atteint une heure avant la clôture).

Peu à peu, les opérateurs tentent de se convaincre que Christine Lagarde a raison: on vient d'assister à une "correction nécessaire", des anomalies en terme d'évaluation (et de "trading") du risque ont été corrigées, les fondamentaux restent solides.

L'autre facteur positif, c'est l'amorce d'une détente sur les T-Bonds US qui culminaient à un nouveau zénith pluriannuel de 2,90% lundi midi et dont le rendement retombait heureusement vers 2,86% à la clôture.

La semaine sera rythmée par la publication de plusieurs statistiques au premier rang desquelles figure l'inflation aux Etats-Unis de janvier attendue pour demain.
Les économistes attendent en moyenne une hausse des prix à la consommation de 0,2% d'un mois sur l'autre: un rythme supérieur ne manquerait pas de relancer les spéculations sur l'adoption d'une attitude plus "faucon" de la FED concernant l'inflation.

"La remontée des prix pétroliers devrait doper la statistique en janvier", anticipent les équipes de Raymond James.

"Il faut bien avouer qu'il est difficile d'établir un scénario pour les prochaines séances", reconnaît pour sa part Saxo Banque, pour qui "on ne peut pas exclure que la correction se poursuive, au moins jusqu'à la publication de l'IPC américain, qui sera sûrement scruté de près par les investisseurs".

Et d'ajouter : "en outre, toute prise de parole de J. Powell, surtout si elle parvient à rassurer les investisseurs, sera la bienvenue."

Le point d'orgue de ce lundi était la présentation ce soir par Donald Trump de son "grand plan d'investissement dans les infrastructures" : il a confirmé les "fuites" avec l'engagement de 200 milliards $ de fonds fédéraux pour la réfection immédiate des infrastructures routières et 1.500 milliards d'investissements à la charge des collectivités locales (des différents Etats) et d'institutions privées.

Ce qui risque de ranimer les craintes de guerre commerciale, c'est l'évocation de l'instauration de "taxes de réciprocité' à l'encontre des pays qui élèvent des barrières à l'encontre des produits américains: cela relève d'un élémentaire bon sens et respecte les engagements pris... mais la Chine risque de le prendre comme une attaque quasi directe.

Pour en revenir aux marchés et aux actions, le Nasdaq a surtout bénéficié du rebond d'Amazon +3,5% et d'Apple +4% mais aussi de Micron +4,4%, Netflix +3,5%, Applied Materials +3%, du tandem Broadcom +3,8% et Qualcomm +2,6%, d'Intel +2%.
Solide ramassage du côté des "pharmas" avec Alexion +6,2%, Biomarin +3,7%, Incyte +3,6%, Mylan +3,4%.


Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.