Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Devises: le dollar porté sur le marché des changes

(CercleFinance.com) - Après avoir débordé les 1,25 dollar au tout début du mois, la monnaie unique européenne semble bien partie pour aligner cinq séances consécutives de baisse face à sa contrepartie américaine.
Ce midi, la principale devise du Vieux Continent se tasse encore de 0,07% à 1,2246 dollar, après un recul marqué de 1,01% la veille.

L'euro se tasse également de 0,24% contre le sterling, à 0,8815, mais progresse dans des proportions similaires face au franc suisse et au yen.

La récente tourmente financière trouve son origine dans une hausse bien plus marquée que prévu (un record en neuf ans) du salaire horaire américain en janvier, telle que révélée vendredi. Ce qui a généré des anticipations d'un retour plus rapide de l'inflation, d'où la tension des taux longs et la perturbation de l'autre grande classe d'actifs, les actions. Puis dans le "crash" des produits d'investissement pariant sur la faiblesse de la volatilité, alors que cette dernière est brutalement repartie en hausse, lundi.

N'était-ce donc qu'un épiphénomène ? En tout cas, rares sont les spécialistes qui s'inquiètent de difficultés fondamentales. Saxo Banque souligne d'ailleurs de "bonnes données économiques des deux côtés de l'Atlantique et (des) résultats d'entreprise qui rassurent les investisseurs. Nombreux ont été les articles de presse soulignant, à juste titre, que dans l'ensemble, l'économie va bien".

"Les marchés restent sur une tendance haussière tirée par de très bon fondamentaux", estime aussi La Banque Postale (LBP) AM. Ce qui incite un nombre croissant d'intervenants à anticiper que la Fed ne relèvera pas trois fois ses taux courts cette année, comme attendu jusqu'alors, mais peut-être bien quatre fois. Et ce alors que la BCE, toujours en plein QE, paraît loin de "durcir" sa politique monétaire conventionnelle.

Notons d'ailleurs que le rendement du T-Note fédéral à dix ans, l'un des grands produits obligataires de référence aux Etats-Unis, aide le dollar à grimper : revenu vers 2,70% ces deux derniers jours, il se traite 2,83% ce midi, non loin des 2,88%, sommet depuis janvier 2014 touché lundi en séance.

En Europe, les contours d'une grande coalition ("GroKo") se dessinent en Allemagne, entre les partis de centre-droit CDU/CSU et les sociaux-démocrates du SPD. Cela étant, le SPD avait réalisé un score médiocre lors des législatives de septembre, ce qui tenait notamment à sa participation à la précédente coalition.

Certes, indique LBP AM, la plateforme programmatique commune à la CDU/CSU et au SPD "est proche du discours de la Sorbonne (prononcé par le président français Emmanuel Macron, ndlr), et confirme donc le rapprochement de vues franco-germanique." Attention cependant à l'instabilité potentielle du futur gouvernement allemand. Et au fait que le futur ministre des Finances d'Allemagne sera Olaf Scholz, maire SPD de Hambourg, et non un conservateur.

EG




Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.