Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris:dopé par le rebond de W-Street et du $ (+0,9% à 1,225)

(CercleFinance.com) - Le CAC40 finit en hausse de +1,82% à 5.
256, l'E-Stoxx50 reprend +1.75% à 3.454 (avec Francfort à +1,6%).
Les vendeurs ont disparu du paysage peu après l'ouverture de Wall Street: le Dow Jones perdait jusqu'à -300Pts en préouverture, il affichait +350Pts vers 17H30 (à 25.294Pts).
Une telle "remontada" ne doit évidemment rien à la "libre expression des forces du marché": les acheteurs interviennent avec l'appui financier illimité de la FED... les vendeurs se font "plier".

A la mi-séance, le tableau est moins glorieux avec un Dow Jones qui ne gagne plus que +0,3% (à 25.000), le S&P500 grappille +0,1%, le Nasdaq lâche -0,5%.

L'accélération haussière sur le CAC s'est produite assez logiquement lors du franchissement des 5.200, l'euro-Stoxx50 gagne 1,7% après avoir fusé à la hausse sur franchissement des 3.420 (il teste déjà 3.450).
Le CAC40 pourrait remonter au contact de l'ex-support des 5288 points du 2 janvier, voire peut-être des 5300 points... si les taux ne se retendent pas de nouveau.
Heureusement, le rendement des T-Bonds US se stabilise entre 2,79 et 2,80%.

L'autre "fait" du jour, c'est le spectaculaire rebond du $ (de presque +1%) qui repasse au-dessus des 1,23/E (à 1,2250 ce soir), ce qui a dopé nos exportatrices (comme Airbus, leader du CAC40 avec +4%).

"Comme nous l'avions indiqué plus tôt cette année, nous ne sommes pas acheteurs des actions américaines aux niveaux de valorisation (beaucoup de bonnes nouvelles sont déjà intégrées dans les cours) ou à ce stade du cycle économique (nous pronostiquons une récession US en 2020)", avertissent ainsi les équipes de Société Générale.

La banque française met également en garde contre l'envolée des rendements obligataires américains, situant leur seuil de douleur en-dessous des 3%, ce qui la conduit à fixer une cible de 2.500 points pour le S&P en fin d'année. A titre de comparaison, l'indice de référence des gérants américains a clôturé hier autour de 2.695 points.

Reste que la grande majorité des analystes estiment que la correction de lundi a été excessive au vu des solides fondamentaux économiques du moment.

"Il est d'ailleurs possible que le sentiment des investisseurs s'améliore dans les jours qui viennent, sans doute aidé par des paroles rassurantes des grands banquiers centraux", assurent les équipes londoniennes de Capital Economics.

Au niveau des statistiques, le déficit commercial de la France se réduit d'un peu plus de 2 milliards par rapport au mois précédent (grâce à une forte reprise des ventes d'Airbus) pour s'établir à 3,5 milliards d'euros en décembre 2017, d'après les données corrigées de variations saisonnières et de jours ouvrables de Bercy.

En outre, la Commission européenne revoit à la hausse de +0,2% ses prévisions de croissance pour la France en 2017, 2018 et 2019, à respectivement +1,8% en 2017, +2% en 2018 et +1,8% en 2019.
La Commission européenne rehausse également de +0,2% ses prévisions de croissance pour l'Eurozone, à +2,3%.

Côté valeurs, avec le retour du "risk on", les opérateurs se ruent sur le luxe avec 3,8% sur Kering et LVMH.
Plus qu'un seul titre en repli à 17H35 : Sanofi (-1,5%) a publié ce matin au titre de 2017 un BNPA des activités de 5,54 euros (-0,4% à taux de changes constants), manquant de 10 centimes le consensus de marché (problème de développement du vaccin contre la Dengue), pour un chiffre d'affaires de 35.055 millions, en hausse de 3,6% à données publiées et de 5,6% à taux de changes constants.

Renault (et Nissan-Mitsubishi) a signé un protocole d'accord avec la société chinoise de voitures avec chauffeur Didi Chuxing (le "Uber" chinois) afin de développer un nouveau service de VTC par voitures électriques.

Naturex enregistre enfin une croissance organique de 5,9% de son chiffre d'affaires au T4 de 2017 après trois trimestres de baisse.
Fnac Darty (+5,3%) voit le courtier en assurances SFAM monter à 11% du capital (rachat auprès de Knight Vinke sa participation de plus de 11% dans le groupe, pour 335 millions d'E)

Hong Kong Airlines choisit la solution Flight Hour Services - Tailored Support Package (FHS-TSP) d'Airbus pour sa flotte de 21 A350 XWB.

La compagnie aérienne thaïlandaise Bangkok Airways et ATR ont signé un contrat pour l'achat de quatre ATR 72-600 supplémentaires. La signature du contrat a eu lieu au salon aéronautique de Singapour. La transaction est évaluée à plus de 100 millions de dollars américains.

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.