Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Carrefour: grimpe malgré un warning, le 23 janvier en vue

(CercleFinance.com) - Voilà une situation boursière a priori paradoxale : mal aimée des boursiers depuis des années et étrillée, fin août, par un avertissement sur les résultats de 2017, l'action Carrefour tient ce midi la tête de l'indice CAC 40 (+ 2,5% à 18,1 euros) .
.. malgré le lancement d'un nouveau "profit warning". Mais d'une part, tout n'est pas mauvais dans la publication de la veille et d'autre part, le "plan de transformation" d'Alexandre Bompard ne sera dévoilé que la semaine prochaine.

Hier en effet, le distributeur a fait état d'un CA annuel de 88,2 milliards d'euros, en hausse de 1,6% à magasins comparables. Soit, sur le seul 4e trimestre, des ventes de 23,3 milliards en hausse de 1,9% dans ces mêmes termes. Ce dernier chiffre, qui signale une accélération (et même si les changes pèsent), dépasse les attentes du marché de l'ordre de 100 millions d'euros. Ce qui, déjà, constitue une bonne nouvelle.

Mais elle est accompagnée d'une mauvaise : en vue des comptes annuels, le 28 février prochain, Carrefour prévoit désormais un "résultat opérationnel courant attendu à environ deux milliards d'euros pour l'année (...), en baisse d'environ -15% à taux de change courants".

Or jusqu'à présent, la direction visait, selon les termes du communiqués du 18 octobre, une "variation du résultat opérationnel courant annuel à taux de changes courants (qui) devrait être comparable à celle constatée au premier semestre." Sachant que cette baisse était de 12,1% et que l'agrégat atteignait 2,35 milliards en 2016, une recul de cet ordre l'aurait ramené à 2.066,5 millions d'euros en 2017.

Si ce chiffre est voisin de deux milliards, l'utilisation que fait désormais Carrefour de l'adverbe "environ" suppose aussi que le chiffre définitif pourrait être inférieur à ce niveau symbolique. Il s'agit donc indubitablement d'un avertissement sur résultats, quoique d'une ampleur contenue.

Surtout, le marché l'avait anticipée : chez Jefferies comme chez Bryan Garnier, on indique que le consensus, échaudé par le warning estival, se situait déjà aux environs immédiats de deux milliards. Bref, si Carrefour a bien lancé un avertissement, son ampleur n'est pas suffisante pour entraîner une baisse sensible des anticipations des analystes et, partant, un recul du titre.

Mais alors pourquoi l'action s'offre-t-elle carrément une hausse ? Il faut croire que nombre d'opérateurs craignaient une annonce plus négative encore, et que celle-ci les a en quelque sorte rassurés. Bryan Garnier salue également la bonne performance des ventes du groupe en France durant le dernier quart de l'année : + 1,5% à magasins comparables, alors que le consensus était de... 0%.

Autre facteur de soutien : les investisseurs rongent toujours leur frein et attendent des annonces stratégiques. Plus que les ventes et les résultats, c'est la présentation du "plan de transformation" du PDG Alexandre Bompard qu'ils guettent. L'ancien patron de Fnac Darty fera le point sur le sujet le mardi 23 janvier. A suivre.

EG




Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.