Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: coup de tabac inattendu venu des USA avec effet Flynn

(CercleFinance.com) - Quel trou d'air: le CAC40 a dévissé de -50Pts en quelques minutes pour finir presque au plus bas du jour et depuis le 17/11, sur une correction de -1,04% à 5.
317Pts, ce qui porte le repli hebdomadaire à -1,35%.

Tout semblait aller pour le mieux vers 17H15, les marchés revenaient à l'équilibre avec l'espoir d'un vote de la "Tax Reform" dès ce soir, et puis, coup de tonnerre, Michael Flynn (l'ancien conseiller de Donald Trump pour les questions de sécurité) annonce qu'il accepté de témoigner devant le FBI (en plaidant coupable de mensonge lors des 1ères auditions) alors qu'il aurait pu avoir servi d'intermédiaire (sur ordre de l'entourage de du Président) entre des membres de l'équipe de transition de Trump et Moscou, voir des personnalités très proches de Poutine.

Si des "faits graves" (parjure et trahison) étaient mis à jour , ils seraient susceptibles d'être exploité par le Congrès comme motif "d'empeachment" (destitution) de Donald Trump.
Le Dollar a fortement reculé (-0,4% vers 1,1940/E) et les T-Bonds ont agi comme valeurs refuges avec un rendement passé de 2,41% à 2,33%.

Après les plus hauts de 10 ans inscrits début novembre, le marché parisien semblait depuis quelques semaines prisonnier d'un épisode de consolidation et les analystes techniques ne croient pas au déclenchement d'un rally de fin d'année dans l'immédiat.

"L'objectif majeur est à 5440/5450 points, soit "LA" résistance majeure à déborder pour rejoindre des nouveaux sommets annuels", préviennent les analystes de Kiplink Finance.

Certains chartistes mettent désormais en garde contre une fragilisation de court terme qui se matérialiserait sous 5370 points (nous y sommes), voire une seconde vague de consolidation sous 5300 points (on en était tout près ce matin vers 11H50).

L'euro-Stoxx50, revenu à l'étiage vers 17H (3.570), dévissait également de -1,2% vers 3.527Pts.

Même vent de panique à Wall Street où les indices US sont passés en quelques minutes du vert au rouge vif avec un "S&P" à -1% (2.620), un Dow Jones à -1,1%, sous les 24.000 alors qu'il était bien parti pour aligner une 6ème séance positive... et le Nasdaq décrochait de -1,5% à 6.765.

Mais à mi-séance, les opérateurs semblent se dire que pas mal de fusibles peuvent encore sauter avec que Trump se retrouve en première ligne et soit directement inquiété... et le Dow Jones ne cède plus que -0,5%, le Nasdaq -0,7%.
Mais si ses équipes et lui-même doivent consacrer toute leur énergie à se défendre, cela devient plus difficile de gouverner.

Wall Street baignait dans une douce euphorie vers 17H, les opérateurs anticipant l'adoption imminente (dès ce soir) de la "tax reform", avec les derniers arbitrages et amendements susceptibles d'emporter l'adhésion d'une poignée de parlementaires (comme la hausse du taux de prélèvement sur le rapatriement des "sommes provenant de l'étranger", autrement dit, de la fraude fiscale).

Le marché a pris ce matin connaissance de la publication des indices européens PMI IHS Markit pour le secteur manufacturier. Se redressant par rapport au 58,5 d'octobre, l'indice PMI final IHS Markit pour l'industrie manufacturière de l'Eurozone s'établit à 60,1 en novembre, son deuxième plus haut niveau historique après celui d'avril 2000.

En Italie le PMI est au plus haut depuis janvier 2008, le PMI allemand ressort à 62,5 contre 60,6.

Aux USA, la croissance dans le secteur manufacturier américain a ralenti le mois dernier, à 58,2 contre 58,7 en octobre, et alors que le consensus anticipait un léger repli à 58,4.
Mais tous ces chiffres sont éclypsés par le surgissement d'un potentiel "cygne noir" politique pour l'administration Trump.

Du coté des valeurs, le secteur automobile a payé un lourd tribut aux prises de bénéfices avec Peugeot et Valéo à -2,7%, Renault -2,5%.
Lourds dégagement sur Sanofi (-2,3%) et ST-Micro (-3,5% dans le sillage du Nasdaq).

Airbus chute de -2,3% (effet $) malgré l'annonce que le taïwanais China Airlines est devenue la deuxième compagnie aérienne à rejoindre un programme visant à utiliser un mélange de carburant traditionnel et de biocarburant durable pour assurer ses vols de livraison.

L'avion concerné était le dixième A350-900 destiné à China Airlines, qui a quitté le centre de livraison de Toulouse, pour sa nouvelle base à Taipei, avec un mélange de 10% de carburant durable dans ses réservoirs.

Selon BFM Business, Fnac Darty (+3,9%), dont Alexandre Bompard était récemment encore le patron, et Carrefour (+1,15%), dont il est maintenant PDG, discuteraient, depuis "quelques mois", de "mutualiser leurs achats dans les produits électroniques et électroménagers" en France.

Copyright (c) 2017 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.