Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

CAC40: nouveau record, comme sur la totalité des indices US.

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris bat un nouveau record historique: cela ne se lit pas sur le CAC40 "PX1" (qui teste 5.
390) mais sur le "CAC Global return" qui vient de franchir les 13.700 pour la 1ère fois de son histoire (+0,6% à 13.705Ptrs)... dans l'attente de nouveau records absolus en cascade dès l'ouverture à Wall Street.

Et le Dow Jones n'a pas fait les choses à moitié puisqu'il ouvre un "gap" haussier de près de 100Pts (+0,5% vers 23.120, grâce à IBM qui explose de +7,2% et rajoute +90Pts, ce qui est absolument exceptionnel, et l'est encore plus en guise d'entame d'une 13ème séance de hausse consécutive.

Le S&P500 culmine lui aussi à 2.564 et le Nasdaq pulvérise un 10ème record depuis le 2 octobre à 6.633.

Cette accélération au-delà de la résistance des 5.380 en vigueur depuis le 2 octobre ne s'accompagne d'aucun accroissement des volumes puisqu'il ne s'est même pas échangé 1,6MdsE en l'espace de 6 heures.

C'est juste que la contrepartie vendeuse s'évapore totalement, et à dessein puisqu'il semble évident que les "sherpas" commencent à se préparer -et à tirer les cours-dans l'optique de la séance des "3 sorcières" de ce vendredi 20 (les marchés célèbreront la veille le 30ème anniversaire du krach du 19/10/1987).

Le CAC40 est clairement tiré vers le zénith par les valeurs bancaires avec BNP-Paribas (+2,2%) puis Société Générale et Crédit Agricole avec +1,4% en moyenne.

"Après avoir longtemps agi comme un repoussoir, la zone haute des 5.380 à 5.415 points devrait agir à présent comme un aimant", estiment les équipes de Kiplink Finance.

"L'idéal serait une franche cassure de cette première résistance qui porterait rapidement l'indice phare sur le niveau symbolique et intermédiaire des 5.400 points", précise le gestionnaire parisien.

Côté statistique, la publication des chiffres des mises en chantier (-4,7%) et permis de construire (-4,5%) aux Etats-Unis au titre du mois écoulé constitue une déception... qui n'impacte en rien (même pas le moindre frémissement détectable à 14H30 sur les "futures à Wall Street) les indices boursiers: c'est comme ce chiffre n'avait même pas été divulgué... et pour cause puisque les cyclones de début septembre seraient les seuls coupables (donc pas de crainte d'une inflexion conjoncturelle négative).

Les stocks hebdomadaires de pétrole brut ont reculé aux Etats-Unis pour la quatrième semaine consécutive, avec une baisse de 5,7 millions de barils au titre de la semaine close le 14 octobre selon l'AIE. Celle-ci fait suite à une précédente diminution de 2,8 millions la semaine précédente.

Le baril de Brent en profite pour se dresser au contact de la résistance des 52,3 dollars.

Enfin, au chapitre des valeurs, l'action bioMérieux engrange 1,6% dans le sillage de l'annonce avant séance d'une hausse de 10,8% de son chiffre d'affaires 9 mois en publié à 1,67 milliard d'euros.

GL Events dévisse a contrario de 9,1% sur fond de recul de 1,2% des revenus à fin septembre, la faute à une chute de 12,3% des ventes dans la division "Live" et de projections décevantes.

"Le point clef de cette publication réside selon nous dans l'atterrissage d'activité attendu par le management. Cette dernière est attendue stable sur l'année, alors que la précédente guidance faisait état d'une progression, bien que non chiffrée à l'époque", a commenté Portzamparc, qui a abaissé son conseil à "conserver", contre une précédente recommandation "renforcer".

Copyright (c) 2017 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.