Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Marché: pas de véritable signe de faiblesse.

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris, qui a effectué un bond de près de 5% depuis la rentrée, devrait poursuivre sa progression lundi matin, les analystes ne percevant pour l'instant aucun signe de faiblesse susceptible d'annoncer un retournement de situation.


A 8h15, le contrat futur sur l'indice CAC 40 - livraison fin octobre - affiche un gain de 16,5 points à 5374 points, augurant d'une ouverture favorable.

"L'indice parisien semble véritablement voué à se rapprocher de ses plus hauts annuels du mois de mai, à 5435 et 5442 points", préviennent les équipes de Kiplink Finance.

Ce scénario favorable est partagé par bon nombre de géants.

Aux Etats-Unis, les équipes de BofA-ML font remarquer que leur indicateur "Bull & Bear" ("acheteur et vendeur") évolue encore dans la zone des sept points, loin du niveau des huit points censé constituer un signal de vente.

"Les échanges la semaine passée en Europe confirment que trop d'investisseurs attendent ou espèrent une correction, juste pour assister une correction", estime ainsi la banque d'affaires américaine.

A Wall Street, les marchés d'actions américains ont aligné les records la semaine dernière, le S&P 500 ayant même enchaîné par six fois un zénith historique, du jamais vu depuis 1997.

En outre, l'indice VIX - qui mesure la volatilité implicite de l'indice S&P - est lui aussi revenu à des planchers historiques.

"Les marchés s'interrogent sur la possibilité d'importantes baisses d'impôts aux Etats-Unis, mais le fait est que beaucoup de détails manquent encore, ce qui a tendance à freiner le sentiment de marché", commente BofA-Merrill Lynch.

La banque new-yorkaise continue malgré tout de prédire une remontée du dollar jusqu'à la fin de l'année.

A noter que ce "bull market" s'est accompagné à Paris d'un effondrement de la volatilité puisque le CAC 40 n'a pas varié de plus de 25 points lors de toutes les séances de la semaine dernières, avec des volumes qui n'ont jamais dépassé les trois milliards d'euros.

Si pour certains, cette baisse de la volatilité est de bon augure pour les actions, certains jugent au contraire que le phénomène appelle à la prudence.

"La volatilité augmente lorsque des nouvelles inattendues forcent le marché à bouger", rappellent les stratèges de La Banque Postale. "La correction, lorsqu'elle arrivera, sera brutale", préviennent-ils dans un point diffusé jeudi dernier.

Copyright (c) 2017 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.