Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Devises: l'euro/dollar de nouveau à la peine à mi-séance.

(CercleFinance.com) - Après avoir atteint la semaine passée un record depuis janvier 2015 contre le billet vert américain, à plus de 1,19 dollar, la monnaie unique européenne connaît une correction.
Ce midi, l'euro recule ainsi de 0,45% à 1,1708 dollar, ainsi que 0,47% face au yen à 128,65. Contre le sterling et le franc suisse, le retrait est moins marquée, de l'ordre de 0,225%.

Bien que la date exacte fasse débat parmi les économistes, le 9 août marquait hier le dixième anniversaire du déclenchement de la crise financière. “Il y a dix ans, le 9 août 2007, BNP Paribas est devenue la première grande banque à reconnaître l'incidence de son exposition aux marchés des crédits hypothécaires à risque dits 'subprimes' aux États-Unis, ce qui l'a contrainte à geler les fonds exposés”, indiquait la Commission européenne.

“Au cours des années qui ont suivi, ce qui était au départ une crise financière s'est transformée en une crise bancaire et en une crise de la dette souveraine, portant bientôt atteinte à l'économie réelle”, ajoute l'institution européenne de Bruxelles, qui se félicite ensuite des mesures mises en place pour en sortir.

Par ailleurs, les risques géopolitiques sont toujours d'actualité en Asie : “Les tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord se sont poursuivies sur les dernières 24 heures. Pour le moment, l'escalade reste verbale. Pyongyang a indiqué que seule la force pouvait fonctionner sur un président américain 'dépourvu de raison' et l'agence de presse officielle a donné le calendrier de son projet de tir de missile vers l'île de Guam”, mi août, rappellent des analystes parisiens.

Ce qui tend à favoriser les devises refuges, mais quelles sont-elles aujourd'hui ? “Les tensions géopolitiques ont stoppé les mouvements sur les taux de changes. La devise européenne pourrait être une devise 'refuge', à l'image du yen pour les investisseurs asiatiques, mais en cas de conflit et de forte volatilité sur les marchés financiers, les investisseurs pourraient favoriser les actifs sans risques en dollar (obligations du Trésor), et donc le dollar monterait... Les cambistes n'ont pas tranché ce débat”, ajoutent les spécialistes.

L'actualité des banques centrales reste maigre actuellement, sachant que le “symposium économique” de Jackson Hole, une grand-messe à laquelle Janet Yellen et Mario Draghi participeront, ouvrira ses portes le 24 août. Les cambistes y guetteront les signes avant-coureurs des décisions qui pourraient être annoncées, en septembre, par la BCE et la Fed.

Plus près de nous, les cambistes se mettront notamment sous la dent, cet après-midi, les chiffres de l'inflation américaine pour le mois de juillet. Sur un an, le consensus anticipe un taux de 2,1%, après 1,9% le mois précédent.

Ce qui pourrait influer sur les anticipations de prochain "tour de vis" de la Fed, qui pour l'heure n'est pas majoritairement attendu avant mars 2018, selon l'indicateur FedWatch. A priori, "il est encore trop tôt pour anticiper un 'rebond de l'inflation'", estime Aurel BGC avant la publication.

“La poursuite de la normalisation des taux d'intérêt (de la Fed) est clairement compromise, à court terme, et les membres du FOMC (le comité de politique monétaire américain, ndlr) devraient focaliser leur attention sur la réduction de la taille du bilan de la banque centrale”, ajoutent les spécialistes.

EG


Copyright (c) 2017 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.