Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Kaufman & Broad: le relèvement des prévisions ne rassure pas

(CercleFinance.com) - Kaufman & Broad comptait hier parmi les premières “midcaps” parisiennes à présenter ses comptes semestriels.
Le promoteur immobilier n'a pas démérité, en publiant des chiffres supérieurs aux attentes et en relevant ses prévisions annuelles. Et pourtant, dans un marché parisien en nette hausse, l'action Kaufman & Broad recule de 1,2% ce midi, quand son concurrent Nexity tient la tête des plus fortes baisses du SBF 120. En cause : probablement les taux d'intérêt et l'avenir du dispositif Pinel.

Kaufman & Broad a en effet terminé son premier semestre, qui court de décembre à mai, sur un CA en hausse de 9,2% à 627,7 millions d'euros, quand les réservations progressaient de près de 17% à 4.100 logements. Toujours attendue à 8,5% sur l'année, la marge opérationnelle courante semestrielle ressort à 7,8%, et le résultat net part du groupe prend 11% à 20,1 millions d'euros.

Le groupe dirigé par Nordine Hachemi a de plus relevé ses prévisions pour 2017 : le marché du logement hexagonal, précédemment attendu stable, s'annonce désormais en hausse d'environ 5%, pronostique Kaufman & Broad. En conséquence, le CA 2017 du groupe ne devrait plus progresser de 8 à 10%, mais d'au moins 10%, anticipe désormais la direction.

Et pourtant, l'action Kaufman & Broad perd plus de 1% ce midi, et celle de Nexity 1,3%. Comment l'expliquer ? Peut-être par la réserve accompagnant le relèvement de 'guidance' : “en l'absence de modification des dispositifs fiscaux en vigueur, et sur la base d'une hausse modérée des taux d'intérêt”, écrit Kaufman & Broad.

D'une part, les taux longs remontent vigoureusement en Europe : le 26 juin dernier, l'OAT française à dix ans rapportait 0,60% l'an, et le Bund allemand équivalent 0,25%. Un peu plus de deux semaines - et un discours jugé “faucon” de Mario Draghi - plus tard, les voilà à respectivement 0,88% et 0,60%. Autant dire que le mouvement est tout sauf “modéré”, alors que les taux sont l'un des paramètres clés lors d'un achat immobilier.

D'autre part, Kaufman & Broad se garde bien de donner des prévisions à horizon 2018. Et pour cause : selon L'Opinion, une loi sur le logement “musclée” est en préparation au sein du gouvernement d'Edouard Philippe et serait présentée à la rentrée. Le journal libéral évoque une éventuelle “extinction progressive” du dispositif fiscal Pinel, qui favorise grandement les investisseurs dans l'immobilier locatif.

Mais quelle est l'exposition du groupe au “Pinel” ? Ce dispositif fiscal concentre 35,3% des réservations de Kaufman & Broad au 1er semestre 2017, détaille la direction. Soit moins que la moyenne nationale, plutôt de l'ordre de la moitié. Kaufman & Broad précise aussi que ce taux a baissé de presque cinq points de pourcentage par rapport au 2e semestre 2016.

EG




Copyright (c) 2017 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.