Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Marché: WS tempère les ardeurs des investisseurs européens.

(CercleFinance.com) - Malgré l'ouverture en baisse de Wall Street, les marchés actions européens restent au-dessus de la ligne de flottaison ce jeudi, au lendemain de la hausse des taux de la Fed, qui était certes largement anticipée.
Sur le plan politique, le soulagement des investisseurs demeure avec la défaite du populiste Geert Wilders aux élections législatives néerlandaises.

Un peu avant 17h, le SMI (Zürich), en recul de 0,4%, fait figure d'exception. Ailleurs sur le Vieux Continent, le Footsie 100 et le BEL 20 (Bruxelles) prennent ainsi 0,5%, tandis que le Dax, l'AEX (Amsterdam) et le CAC 40 engrangent respectivement 0,3, 0,4 et 0,6%. Le Footsie MIB (Milan) et l'Ibex 35 (Madrid) font mieux, gagnant pour leur part 1,1 et 1,5%.

La réunion de la Fed n'aura donc pas réservé d'importantes surprises pour le marché, "qui a plutôt bien accueilli la hausse de 25 points de base du taux directeur (passant de 0,75% à 1%)", a observé Saxo Banque, auxquelles il n'a pas échappé que "cette décision fut particulièrement consensuelle puisque 9 membres du FOMC (NDLR: le comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine) ont voté pour et seulement un contre (Bullard)".

"Pour l'instant, pas de changement majeur au niveau de la stratégie de la banque centrale puisque 2 hausses de taux supplémentaires sont prévues cette année et 3 en 2018", concluent ses experts.

Autre élément de nature à rassurer les investisseurs, tandis que la bonne santé de l'économie américaine est actée par les décideurs : la victoire du Premier ministre sortant Mark Rutte aux Pays-Bas, qui s'est révélée plus nette qu'attendu, même si son parti a perdu des sièges comparativement au précédent scrutin législatif. L'épouvantail Geert Wilders n'a donc pas réussi son pari et son échec pourrait sonner le glas de la vague populiste en Europe, commentent certains experts.

Sur le front des indicateurs, l'inflation a été mesurée à +2% au titre du mois clos dans l'eurozone, a rapporté il y a quelques minutes Eurostat, qui confirme donc son estimation rapide.

Outre-Atlantique, on notera le recul de l'indice "Philly Fed", passé de 43,3 en février à 32,8. Le consensus était toutefois plus pessimiste, tablant sur une baisse autour de 25.

Enfin, concernant les valeurs, Renault (-3,7%), toujours dernier du CAC 40, demeure à la peine sur fond de présomption d'un "dieselgate" français avec implication de la direction jusqu'à son sommet.

A Francfort, Lufthansa (+5,9%) domine nettement le Dax après ses comptes annuels, empreints d'une certaine solidité, et des prévisions 2017 avec un Ebit stable ainsi qu'une légère baisse de la facture de kérosène par rapport à l'estimation précédente.


Copyright (c) 2017 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.