Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

CAC40:réaction épidermique au CPI à +0,5% puis stabilisation

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris affichait une certaine sérénité avant la publication de plusieurs indicateurs clés: elle a volé en éclat à 14H30, les indices basculant brutalement du vert vif au rouge (durant quelques minutes) avant de revenir à l'équilibre.


"La publication de l'inflation américaine constituera un test intéressant pour les marchés financiers, étant donné que c'est justement l'inflation, via les hausses de salaires, qui fut le déclencheur des perturbations boursières de la semaine dernière", ont rappelé ce matin les équipes de Saxo Banque.

Et d'ajouter: "on a constaté un fort bond en l'espace de 3 mois du point mort d'inflation à 5 ans qui a grimpé de 1,8 à 2,1% mais, dans le même temps, les attentes d'inflation mesurées par l'Université du Michigan n'ont guère bougé. Ce décalage incite à être prudent à l'égard des inquiétudes soudaines liées à une résurgence de l'inflation."

Le CAC40 a brusquement rechuté de 5.155 vers 5.100 dès 14H31, l'Euro-Stoxx50 passant de +0,6% à -0,3%.

Les marchés n'apprécient pas la hausse de +0,5% du CPI au mois de janvier aux Etats Unis, puisque un taux de +0,4% était anticipé (et +0,3% aurait rassuré).
De même, au lieu de se réduire de -0,2 à +1,9%, l'inflation sur 12 mois, reste inchangée à +2,1%.
Mais le "core rate" (hors nourriture et énergie) semble plus "modéré" avec +0,3% (et +1,8% par an).

Enfin, le taux de progression des salaires horaire, corrigés de l'inflation, ressort à +0,8%, et cette même inflation ajustée de la hausse des salaires se réduit de -0,2% au mois de janvier.

L'apparent dérapage des prix de janvier est principalement dû à la hausse des primes d'assurance "auto" (de +1,3%) et du coût de la santé.les chiffres des ventes de détail au titre du mois clos et des stocks des entreprises pour décembre.
En ce qui concerne les ventes de détail, elles reculent de -0,3% en janvier, mais ressortent inchangées hors "auto".

Le dollar bondit de +0,5% vers 1,22906, tandis que le rendement des T-Bonds s'est brièvement tendu jusque vers 2,88%, frôlant son zénith annuel, avant de se détendre vers 2,85%.

Enfin, concernant les valeurs, Crédit Agricole abandonne plus de 3%, soit la plus mauvaise performance du CAC 40, sur fond de bénéfice net légèrement inférieur aux attentes au titre de l'année close. La banque verte a fait état d'un bénéfice net part du groupe en hausse de 3,1% à 3,65 milliards d'euros.

Le titre Natixis est, lui, pratiquement stable au lendemain de l'annonce d'un bénéfice net part du groupe retraité des éléments exceptionnels de 1,72 milliards d'euros en 2017, en croissance de 25% sur un an, et d'une augmentation de 9% du produit net bancaire à 9,5 milliards.

A noter également le bond de 3% d'Orpea, entouré au lendemain de la publication d'un chiffre d'affaires annuel en progression de 10% à 3,14 milliards d'euros et de perspectives solides. Les revenus sont ainsi attendus à 3,4 milliards en 2018 et le groupe a indiqué étudier "de nombreuses opérations de croissance externe sélective dans plusieurs pays".

Last but not least, Rexel s'envole de 5,5% consécutivement à l'annonce d'un résultat net récurrent en hausse de 16,4% à 291,2 millions d'euros et d'un EBITA ajusté en augmentation de 6,1% à 580,1 millions l'an passé.


Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.