Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Taux: la question salaires US/inflation redevient centrale

(CercleFinance.com) - La semaine se termine mal pour les marchés obligataires mondiaux, à l'exception de l'Italie (les BTP se détendent en solo de -10,5Pts de base à 3,334%).


La dégradation des Bunds (+5Pts vers 0,434%), des T-Bonds et des Gilts (+6Pts vers 3,20% et 1,50% respectivement), des OAT (+4Pts à 0,793%) s'est amplifiée en dépit du retournement à la baisse des indices boursiers (douchés par la dissipation des espoirs d'avancées sur le front de la guerre commerciale sino-américaine ravivées par un tweet de Donald Trump jeudi).

Un communiqué de la Maison Blanche expliquait que rien n'est fait, qu'il s'agit d'une reprise de contact, et Larry Kudlow sur CNBC se déclarait "moins optimiste" sur un accord avec la Chine qu'il ne l'était un mois auparavant.
Pour lui non plus, pas question d'un accord commercial avant le "G20" qui se tiendra en Argentine (pays en crise s'il en est, et le précédent "G20" au Québec avait été un pur fiasco) fin novembre.

Et il surenchérit en affirmant que l'économie chinoise est dans un état "plus préoccupant" que celle des Etats Unis (qui vont bien).

Il n'aura donc fallu que 24H pour oublier les discussions "constructives" dont se targuait Donald Trump et Wall Street s'interroge de nouveau au sujet du rythme de l'inflation qu'induit une hausse de +3,1% des salaires en rythme annuel en octobre.

Le point d'orgue de la cette semaine a retenti à 13H30 avec les chiffres du département du Travail (le "NFP") pour octobre: les créations d'emplois ont nettement rebondi, de +250.000 au lieu de +190.000 à +200.000 anticipé.

Le chiffre de septembre est en revanche révisé à la baisse, de +134.000 vers +118.000.
Le taux de chômage est resté à son plancher de 3,7% (il avait atteint en septembre un plus bas de 49 ans) en dépit d'une hausse de la population active aux Etats Unis.

Mais les spécialistes des marchés de taux étaient surtout focalisés sur les salaires: avec une hausse séquentielle de +0,2%, ils enregistrent leur plus forte progression en rythme annuel (à +3,1%), du jamais vu depuis le printemps 2009.

Du côté des statistiques européennes publiées ce matin, rien de réjouissant avec l'indice PMI IHS Markit qui trahit un net ralentissement de la croissance du secteur manufacturier en octobre, de 52,5 en septembre vers 51,2, la plus faible depuis 25 mois (suite à la baisse de la production ainsi qu'à la faible hausse des nouvelles commandes depuis quatre mois).

De plus, l'indice PMI "final" pour l'industrie manufacturière de l'Eurozone se replie de 53,2 en septembre à 52 en octobre (l'estimation flash avait évoqué pour sa part 52,1).

Le secteur manufacturier de la zone euro enregistre ainsi sa plus faible croissance depuis 26 mois en octobre, il ralentit dans la quasi-totalité des économies étudiées par l'enquête en octobre.
La croissance allemande a chuté de -0,3% au 3ème trimestre (coup de frein du côté du secteur auto) mais cela n'a pas redonné d'élan aux Bunds.


Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.