Accueil > Style de vie

conso

Henri Matisse, les entretiens égarés

(CercleFinance.com) - Souvenirs, réflexions et révélations d'un grand maître du 20ème siècle "Je vous garantis un livre important, substantiel et prenant"

Henri Matisse

En cette année 1941 Matisse a miraculeusement survécu aux suites d'une intervention chirurgicale majeure. C'est dans l'ennui d'une trop longue convalescence, loin de son environnement habituel, alors qu'il vient de quitter les douleurs de la chair pour retrouver sa trop familière angoisse du lendemain, que naît l'idée d'un tel ouvrage.

Les initiateurs de ce projet sont sincères et passionnés d'art à une époque particulièrement troublée où les questions qui se posent tant à la peinture qu'aux artistes ne sont pas et de loin de première importance ! C'est là leur indiscutable mérite. Il y a Skira éditeur bravache, et Courthion le Candide.

Partenaires dont les démêlés ont les accents d'une pièce de Marivaux. Leur dernier souci est le personnage principal qui refuse d'apprendre son dialogue, Matisse, lui-même fils de marchand, clerc de notaire, père de famille, solitaire et forte tête devenu peintre sur le tard

Loin d'être taciturne Henri Matisse appartient toutefois à cette génération, la dernière, où le silence était d'or, mais la parole d'argent. Les mots avaient un sens, une portée que viendrait trancher soudainement le déchaînement imprévisible de la communication, annihilant à tout jamais le conformisme de la rhétorique au profit du talk-show.

Que demandait-on de lui dans ces années quand l'esprit, l'imagination, avaient disparu des galeries d'art et des librairies.

Peut-être loin de la confusion apparente du monde recherchait-on auprès de lui, non seulement une leçon de volonté face à l'adversité, mais aussi, plus précieux encore, l'espoir des matins qui chantent à l'exemple de son triomphe du temps par son incomparable jeunesse, comme disait son ami et éditeur Tériade.

Ce sont ces instants saisis au vol, intemporels, qui donnent à Bavardages sa véritable raison d'être. Il nous place dans l'action dépouillée de tout artifice à la manière du fabuliste La Fontaine: " J'étais là, telle chose m'advint ".

De l'anecdote plaisante surgit et brille cette chose précieuse et si rare qu'est l'exactitude des faits.

Petit à petit le flot anodin de sa propre conversation cessa d'être pour Matisse une détente, mais devint sujet de tout ce qu'il désirait éviter : être distrait d'un travail trop longtemps abandonné et cette obsédante crainte de la toile blanche.

Voilà qu'aujourd'hui la source oubliée, presque tarie, apporte au cours de la lecture une eau fraîche. Ces Bavardages deviendront toujours plus précieux. Par ses rencontres, par les événements, par L'épanouissement de son oeuvre, Matisse à lui seul étalonne trois siècles !

Les auteurs

Pierre Courthion (1902-1988) est l'un des plus grands critiques d'art du 20ème siècle.

Serge Guilbaut enseigne l'Histoire de l'art à l'University of British Columbia de Vancouver et partage son savoir sur l'art moderne et contemporain à travers de multiples essais

Editions Skira

Parution : septembre 2017
ISBN : 978-2-37074-036-6
Couverture brochée avec rabats
14 × 21 cm
272 pages
Prix de vente : 18 E

Copyright (c) 2017 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.