a la une

13/07/2018 17:16:00
Bourse en ligne

Sociétés

Altran: l'acquisition d'Aricent ne passe décidément pas

Le titre Altran Technologies chute de -27% après que le groupe de conseil technologique a découvert des bons de commandes fictifs chez Aricent, la société américaine qu'il a racheté. Autant dire que cette concrétisation du risque d'intégration pèse lourd.

En effet, la direction "a découvert chez Aricent une anomalie liée à des bons de commande qui se sont avérés être fictifs. Cet agissement est le fait d'un individu et concerne un client, pour un montant de l'ordre de dix millions d'euros, et porte sur la période courant du 3ème trimestre 2017 au 1er trimestre 2018."

Cette "anomalie" contraint Altran à réévaluer la marge opérationnelle d'Aricent à "environ 15,6%" sur la période de 12 mois s'étant terminée en juin, sur laquelle le CA du groupe était de 675 millions de dollars ajoute Altran.

Or sur les douze mois à fin septembre 2017, la marge d'Aricent était de 18,7% en données proforma. Au doigt mouillé, c'est environ 20 millions de résultat d'exploitation qui manquent à l'appel. Ce qui suffit au marché pour effacer pratiquement 800 millions d'euros de capitalisation boursière.

La Bourse n'a pas jamais vraiment apprécié l'acquisition d'Aricent, une grosse opération à 1,7 milliard d'euros en cash : à la veille de l'annonce du 'deal' a été annoncé, soit le 29 novembre 2017, elle cotait 13,7 euros, puis elle a plié devant la taille massive de l'acquisition.

Et pourtant, cette "acqui" s'annonçait "relutive sur le bénéfice net par action dès la première année et relution à deux chiffres grâce à des synergies d'EBITDA supérieures à 50 millions d'euros".

Peu importe : dans les mois qui ont suivi l'annonce, le titre s'est traité autour de 12 euros. En mars, l'augmentation de capital de 750 millions d'euros destinée à financer partiellement l'opération est intervenue à raison de 9,23 euros par action nouvelle. L'opération a conduit à la création de 81,2 millions d'actions nouvelles, le capital du groupe atteignant ainsi 257 millions de titres.

Or à ce jour, l'action Altran est passée sous la barre des 9 euros. Rappelons qu'en juin, le groupe a dévoilé qu'il visait, à horizon 2022, une marge opérationnelle de 14,5% et quatre millions d'euros de CA, pour un bénéfice par action doublé par rapport à celui de 2017 (0,67 euro par action). Des cibles en lesquelles le marché a, pour l'instant du moins, perdu confiance.

En vue sur l'agenda d'Altran : les comptes semestriels, le 6 septembre prochain.

EG

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

FIL ACTUALITE

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.