Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Wall Street: une vraie résilience vu la flambée du pétrole.

(CercleFinance.com) - Wall Street a finalement bien mieux résisté que les places européennes à l'envolée du baril de pétrole (+1% ce soir à New York) qui s'étaient brusquement alourdies en toute fin de séance.


Les principaux indices US ne perdent pas plus de 0,3% en moyenne (le S&P500 et le Nasdaq s'effritent respectivement de -0,28 et -0,31%), le Dow Jones cède -0,52%.
Des écarts anodins en regard des événements géopolitiques du weekend avec une attaque de drones d'une ampleur et d'une précision sans précédent contre le complexe pétrolier d'Abkaik qui assure 50% de la production d'Aramco et 6% de la production mondiale.

Sur son compte Twitter, le président américain Donald Trump a indiqué ce dimanche qu'il avait l'intention d'autoriser l'accès aux réserves stratégiques américaines de pétrole, l'Arabie Saoudite en fera autant.

Le président Donald Trump ne reprend pas les accusations des "faucons" du Pentagone et de Mike Pompeo à l'encontre de l'Iran (faute de preuves formelles).
Il se montre d'ailleurs très prudent : il attend "des informations" de la part de l'Arabie saoudite concernant l'agression dont elle a été victime et il décidera alors -après consultation de Ryad- de la suite à donner à ces attaques.
Outre l'arrêt de la production, l'autre conséquence immédiate, c'est l'annonce par Saudi Aramco que son introduction en bourse est -officiellement- remise en cause.

Avec un déficit de production de plusieurs millions de barils/jour, pour une durée indéterminée (Aramco craint que la remise en exploitation du site prenne plusieurs semaines), le WTI s'est envolé de +12,6% à 61,8$ (son zénith de l'été était de 61$).

Une telle hausse est de nature à bouleverser certaines anticipations relative à l'inflation, les coûts de production, le pouvoir d'achat des ménages (les prix des carburants pourraient grimper rapidement).

Ce soir, les valeurs des secteurs de la distribution (Gap -3,6%, Amazon -1,7%, Dollar Tree -1,4%) et de la consommation ont souffert à Wall Street, le secteur pétrolier a connu sa meilleure séance de l'année avec Apache +16,9%, Devon et Cimarex +12,1%, Hess et Marathon +11,5%, Halliburton +11%, Conoco Philips +9,1%, EOG +7,9%, Occidental Pet. +6,5%, Schlumberger +5,3%.

Le titre General Motors, plombé par une grève générale (la première depuis 2007) a chuté de -4,3%.
Les compagnies aériennes ont souffert du risque de hausse du kérozène: American Airlines a décrocje de -7,3%.

Quelques biotechs ont tiré leur épingle du jeu avec Incyte +2,5%, Biomarin +2,2%, Alexion +1,1%

La thématique pétrole cédera un peu de place à la thématique "taux" avec le début des délibérations du Federal Open Market Committee (FOMC) demain et qui présentera ses conclusions mercredi soir.

Si une nouvelle baisse de taux semble largement anticipée, les investisseurs voudront en savoir plus sur la feuille de route que compte adopter l'institution dans les prochains mois.

"Nous n'attendons pas forcément d'engagements concernant de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire", prévient Danske Bank. "Cela pourrait constituer une déception pour le marché", estime la banque danoise.

Le chiffre du jour, relégué loin à l'arrière plan par le pétrole, c'était l'indice d'activité "Empire State" de la Fed de New York: il se dégrade de -2,8Pts à +2, après +4,8 en août alors que le consensus anticipait une quasi stabilité.


Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.