Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: se rapproche de l'équilibre, léger recul à WallStreet

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris revient progressivement à l'équilibre ce vendredi, les achats techniques liés à la séance des "3 sorcières" compense l'absence de nouveaux catalyseurs, et même le regain d'inquiétude concernant le coronavirus qui inquiète désormais beaucoup les autorités sanitaires en Corée du Sud (les compagnies aériennes locales se retrouvent en grande difficultés avec -75% de vols vers la Chine et -25% sur l'ensemble de la zone Asie)

Le CAC40 repasse positif (pour quelques fraction), au-delà des 6.

060Pts... et il ne manque que 0,1% de gain pour afficher un score hebdomadaire positif.

Wall Street devrait ouvrir en léger recul vendredi matin, les investisseurs hésitant à porter les indices vers de nouveaux records alors que l'environnement de marché demeure particulièrement incertain. Les contrats futurs sur les grands indices américains cèdent autour de 0,4%, annonçant une ouverture en territoire négatif.

"La séance du jour dite des 3 sorcières devrait être propice à volatilité. Graphiquement, l'indice parisien contient son évolution au sein du couloir ascendant entre 6.040 et 6.095 points", analysent ce matin les équipes de Kiplink.

Chez nos voisins, le DAX repasse également dans le vert, pour +0,1%, l'Euro-Stoxx50 reste légèrement négatif mais de façon marginale.

Les marchés semblent avoir retrouvé leur sérénité, mais ce n'est peut-être qu'une façade car l'once d'Or pulvérise les 1.610$ (à 1.633$/Oz) tandis que le rendement du "10 ans" US s'enfonce vers 1,48% et celui du "30 ans" vers 1,917%: ce sont 2 planchers historiques !

Nos OAT affichent -0,22%, les Bunds -0,45%... un plancher depuis mi-septembre.

Du côté des statistiques, la croissance du secteur privé français s'accélère en ce mois de février, au vu de l'indice flash composite IHS Markit de l'activité globale en France qui ressort à 51,9, se redressant donc par rapport au mois dernier (51,1).

Cette croissance modérée de l'activité globale s'appuie sur une forte expansion du secteur des services, la plus importante depuis octobre 2019, celle-ci permettant de compenser un retour à la baisse de la production manufacturière.

Par ailleurs, selon son estimation flash, l'indice PMI composite IHS Markit dans la zone euro s'est redressé de 51,3 en janvier à 51,6 en février, signalant ainsi la plus forte expansion de l'activité globale du secteur privé de la zone depuis août 2019.

La croissance s'est appuyée sur le secteur des services, l'activité des prestataires de services ayant enregistré sa plus forte hausse depuis six mois. Dans l'industrie manufacturière, la contraction s'est poursuivie, mais au plus faible rythme depuis huit mois.

Le taux d'inflation annuel de la zone euro s'est établi à 1,4% en janvier 2020, contre 1,3% en décembre, et celui de l'Union européenne à 1,7% contre 1,6% en décembre, d'après Eurostat qui confirme donc son estimation rapide pour la zone euro.

Les taux annuels les plus faibles ont été observés en Italie (0,4%), à Chypre (0,7%), au Danemark et au Portugal (0,8% chacun) et les plus élevés en Hongrie (4,7%), en Roumanie (3,9%), en Tchéquie et en Pologne (3,8% chacun).

Dans la zone euro, les plus fortes contributions au taux d'inflation annuel proviennent des services (+0,68 points de pourcentage), suivis de l'alimentation, alcool et tabac (+0,40 pp), de l'énergie (+0,19 pp) et des biens industriels hors énergie (+0,08 pp).

Les investisseurs prendront plus tard connaissance des chiffres des ventes de logements anciens aux États-Unis.

Du côté des valeurs, Sopra Steria s'envole de +11% (largement en tête du SBF 120) grâce à la publication d'une hausse de 28,1% du résultat net part du groupe à 160,3MnsE en 2019, soit une augmentation de 15,1% du résultat opérationnel d'activité à 354,3 millions, pour une marge de 8% contre 7,5% en 2018.

Annoncé hier soir, le chiffre d'affaires consolidé du groupe Teleperformance (-0,6%) s'est élevé, en 2019, à 5,355 milliards d'euros, en croissance de +20,6% à données publiées et de +10,6% à données comparables par rapport à 2018. L'EBITDA courant est pour sa part ressorti à 1,138 milliard d'euros en 2019, en hausse de +49,2% par rapport à 2018, avec un taux de marge à 21,2%.

Valeo recule de 3% au lendemain de la publication d'un résultat net part du groupe en repli de 43% à 313 millions d'euros au titre de 2019, et d'une marge opérationnelle à 5,8% du chiffre d'affaires hors impact de la grève chez General Motors.

Le Groupe ADP a signé un accord pour le rachat d'une participation de 49% de GMR Airports. Le prix d'acquisition des 49% a été arrêté à environ 107,8 milliards d'INR (soit environ 1 360 millions d'euros).

Crédit Suisse estime que Vivendi est relativement peu valorisé. Les analystes confirment leur conseil à l'achat et leur objectif de 30,10 E sur la valeur.

L'analyste Oddo BHF annonce ce jour revoir à la hausse son objectif de cours sur le titre Axa, passant de 28 à 30 euros, estimant au passage que "le groupe a pris des mesures pour réduire la volatilité du RO d'Axa XL".

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.